Croissance nulle : la récession est évitée en France

La crise s’est maintenant bien installée dans toute la zone euro, cependant avec une croissance nulle la France n’entre pas encore en période de récession.

0
1368

Parler de crise est un doux euphémisme compte tenu de la situation de certains Français. Impossible pour les économistes d’affirmer infailliblement si le pire de la crise est encore à venir ou bien s’il est derrière nous. Mais au deuxième trimestre 2012, la France n’est pas tombée en récession.

Au deuxième trimestre 2012, la France n’enregistre malheureusement pas une reprise record de la croissance. Cependant avec un taux de croissance nul, les Français échappent à la récession. Pierre Moscovici estime que l’objectif pour 2012 d’une croissance à 0,3 % reste donc réalisable.

Baisse de la consommation et croissance nulle

Les causes pouvant expliquer cette situation sont multiples, mais c’est surtout leur combinaison qui en est à l’origine. Tout d’abord la crise s’est soldée par la baisse de la consommation des ménages avec -0,2 %. Et même si l’investissement des entreprises a augmenté, cela n’a pas suffit pour relancer la croissance. Enfin parmi les causes externes, la crise de la zone euro a eu des conséquences sur la croissance française.

La récession est un phénomène qui se traduit par le ralentissement de l’activité économique. Un Etat entre en récession quand, pendant deux trimestres consécutifs, la croissance est en baisse.

Maëla Priolet