Curiosity, victime du « shutdown »

Comme 800 000 fonctionnaires de l'administration fédérale américaine, le robot Curiosity est au chômage technique depuis mardi. Mais le "shutdown" ne devrait pas avoir d'impact sur la réussite de sa mission sur Mars.

0
7328
Curiosity sur le Mont Sharp au mois de juillet - Crédit : Nasa

Voici une « victime » du shutdown, aux Etats-Unis, à laquelle personne n’aurait pensé… Comme 800 000 fonctionnaires de l’administration fédérale américaine, Curiosity a été mis au chômage technique, faute d’accord trouvé sur le bugdet. Depuis le 1er octobre, le robot de la Nasa ne transmet plus d’informations et ne tweete plus. « Sorry, but I won’t be tweeting/responding to replies during the government shutdown. Back as soon as possible. » (« Désolé mais je ne tweeterai/répondrai plus durant le shutdown. De retour dès que possible »), annonce le compte twitter @MarsCuriosity.

Depuis trois jours maintenant, les activités de la fonction publique aux Etats-Unis sont en stand by, en raison d’un blocage du vote du nouveau budget par les Républicains. Parmi les administrations touchées figurent les agences scientifiques, dont l’agence spatiale américaine. « La NASA devrait être mise en veille presque totalement, mais les centres de contrôle des missions en cours resteront ouverts pour assurer un support aux astronautes dans la station spatiale internationale », a indiqué le président Barack Obama.

Pas d’impact sur la mission de Curiosity

Concernant Curiosity, ses activités sont officiellement suspendues. Sur le site de la mission, plus aucune information ne tombe depuis mardi. Le robot « est mis en mode de protection pour la sécurité du rover, mais aucune nouvelle collecte de données n’a lieu », a expliqué le porte-parole de la Nasa, Allard Beutel. Curiosity reprendra la route vers de nouvelles découvertes martiennes dès la levée du shutdown. Le calendrier de la mission ne devrait pas (trop) en être bouleversé… 

Thomas Levy