Danger : un patch sur la langue pour maigrir

En Amérique du Sud, les femmes se font coudre des patchs sur la langue pour maigrir. Avec cette méthode, elles sont contraintes de manger liquide pendant plusieurs semaines... Un régime qui n'est pas sans conséquence.

0
2331
En Amérique Latine, les femmes se font coudre des patchs sur la langue pour maigrir ©DR

Pour maigrir, certaines femmes seraient prêtes à tout. Même à se coudre un patch sur la langue. Cette technique, venue des Etats-Unis, pourrait faire perdre jusqu’à 13 kilos par mois… et gagner de nombreux soucis de santé.

Patch sur la langue, comment ça marche ?

Le principe est simple, mais également très douloureux. Le chirurgien coud un patch fait en Marlex (un matériau abrasif utilisé contre les hernies) sur la langue du patient, à l’aide de six points de suture. Une fois posé, le patch empêche de consommer des aliments solides. La personne souhaitant perdre quelques kilos se retrouve contrainte de se nourrir exclusivement de liquide. La preuve en images (âme sensible s’abstenir) :

La méthode, bien que barbare, fait fureur en Amérique du Sud, notamment au Vénézuela. Coût de l’opération : 1 500 euros.

Selon Nikola Chugay, le chirurgien esthétique à l’origine de ce concept, un régime liquide apporte tous les besoins nutritionnels nécessaire tout en réduisant l’apport calorique. Il recommande cependant de ne pas le suivre plus de trente jours, sinon, la langue de régénère autour du patch…

Patch sur la langue : un régime très dangereux

Bien évidemment, le patch sur la langue n’est pas sans conséquence. Ulcères, infections, difficultés à parler, gonflements… Les effets secondaires sont nombreux. « Au départ, vous ne pouvez même pas bouger votre langue, tellement elle est douloureuse. J’ai essayé de manger solide mais c’est impossible », explique Yomaira, qui a testé le régime.

De plus, après l’arrêt du patch, la reprise de poids est quasi immédiate. En effet, cette méthode n’apprend pas aux patients comment mieux manger, mais les prive seulement d’une partie de leur alimentation sur un laps de temps donné. Le régime miracle n’a pas encore été inventé…

Maxime Quéma