De la glace sur la brûlante Mercure

Des scientifiques ont trouvé de la glace sur Mercure. Cette planète, la plus proche du Soleil, est pourtant extrêmement chaude en surface.

0
1903
Mercure, la planète la plus proche du Soleil @NASA ©DR

A la surface de Mercure, la température avoisine les 169 degrés. Pourtant, selon les dernières observations et mesures de la sonde américaine Messenger, la glace serait abondante sur la planète la plus proche du Soleil.

« La glace d’eau se trouvant dans les régions polaires de Mercure atteindrait plus de trois kilomètres d’épaisseur si elle était étendue sur une superficie de la taille de Washington DC à savoir 117 km2 », a détaillé David Lawrence, un des scientifiques de la mission Messenger. « Nous estimons que selon les mesures effectuées avec le spectromètre, la glace se trouve sous une couche de 10 à 20 centimètres d’épaisseur d’un matériau sombre », précise-t-il. Deux autres études sur Mercure, publiée la semaine dernière, avancent que ce matériau proviendrait d’astéroïdes venus heurtés la planète, tout comme l’eau gelée.

Alors, comment la glace peut-elle résister à l’affreuse chaleur de Mercure ? Les chercheurs expliquent que l’inclinaison de seulement un degré de son axe de rotation fait que certaines de ses zones polaires ne voient jamais le Soleil et connaissent donc des températures très froides, capables de conserver l’eau à l’état solide.

Mathilde Bourge