De nouvelles pyramides d’Egypte, repérées sur Google Earth ?

Une archéologue américaine pense avoir localisé de nouvelles pyramides dans le désert égyptien, grâce à Google Earth. Un possible trésor, qui créé déjà la controverse.

0
3102

Angela Micol pourrait bien avoir fait la découverte du siècle. Cette archéologue américaine pense avoir découvert de nouvelles pyramides d’Egypte, grâce à Google Earth. Voilà dix ans qu’elle étudie les images du désert égyptien, prises par satellite, depuis son bureau de Caroline du Nord. La chercheuse s’intéresse de près à deux sites, situés à environ 150 kilomètres l’un de l’autre, dans le bassin du Nil. Selon elle, ils abriteraient des pyramides, jusqu’alors inconnues.

Le cliché du premier site montre un plateau triangulaire de près de 200 mètres de large, entouré de quatre monticules plus petits. S’il s’agit effectivement des restes d’une pyramide, celle-ci serait la plus grande jamais découverte jusqu’à présent.

Google Earth/Angela Micol

Sur le second site, on aperçoit une forme carrée, ainsi que trois petites autres formes disposées telles les pyramides de Khéops, Khéphren et Mykérinos, sur le site de Gizeh.

Google Earth/Angela Micol

De nouvelles pyramides en Egypte ? Les archéologues sont partagés…

Avant d’entamer des fouilles « sur le terrain », les archéologues saisis du sujet vont étudier de près ces images. Selon les uns, ces monticules rappellent en effet les pyramides de la 13e dynastie qui couvre la période – 1801 à – 1786. Pour d’autres, il est beaucoup trop tôt pour parler d’un trésor. « Il y a une chance infime qu’une ou deux de ces formes soient des pyramides, mais ce n’est pas mon avis », a déclaré l’Egyptologue américain Bob Brier à NBCNews.com.

En mai 2011, l’archéologue américaine Sarah Parcak découvrait pas moins de 17 pyramides et de milliers de tombes et maisons anciennes en Egypte, grâce aux images satellites appartenant à la Nasa.

Julie Toury