Découverte dans l’espace : la planète 55 Cancri-e est faite de diamant !

Une étude franco-américaine nous révèle les résultats de leurs calculs concernant une exoplanète découverte en 2011 : 55 Cancri-e n’est pas constituée d’eau, mais de diamant !

0
3205
Ilustration de la vue en coupe de la planète de diamant 55 Cancri-e ©DR

Des scientifiques franco-américains de l’Université de Yale viennent de publier les résultats étonnants d’une étude sur la constitution chimique d’une planète à quelques encablures de notre système solaire : 55 Cancri-e aurait en effet une surface constituée de diamant et de granite, et non d’eau et de granite comme les astronomes l’avaient initialement cru.

Cette planète située en-dehors de notre système solaire ferait deux fois la taille de notre planète Terre, et aurait une masse huit fois supérieure.
Située à 40 années-lumière de la Terre, les scientifiques ne sont pas prêts à aller vérifier par eux-mêmes ! Il leur faudrait de toutes façons résoudre un autre problème de taille : la température sur 55 Cancri-e est estimée à 2148 degrés Celsius.
Sa rotation autour de son étoile serait par ailleurs relativement rapide puisqu’en 18 heures, le tour serait fait.

Les astronomes de Yale sont parvenus à ces conclusions grâce à l’exposition de la planète 55 Cancri-e pile devant son étoile dans le champ de vision des satellites en 2011. Les prises de mesure ont ainsi permis de calculer le rayon exact de la planète.

Les scientifiques ont ensuite complètement revus leurs calculs pour en déduire la composition chimique de la planète. De là, ils ont proposé un dessin en coupe (voir l’illustration) de ce que pourrait être cette planète de diamant.

Pour les amateurs de ciel étoilé, les chercheurs précisent que cette planète, située dans la Constellation du Cancer, est visible à l’œil. Avis aux amateurs !

Pour voir les explications des scientifiques de l’Université de Yale qui ont découvert la planète de diamant, cliquez ici.

Une chanson de circonstance avec Les Beatles et « Lucy in the sky with diamonds “ :

Eléonore Verdy