Découverte d’un cimetière de comètes : et si elles revenaient à la vie ?

Une équipe d’astronomes vient de découvrir un cimetière de comètes, situé entre Mars et Jupiter. Certains des astres pourraient ressusciter grâce à l’action du Soleil.

0
2021
Les voisines des comètes Lazare pourraient toutes, un jour, revenir à la vie. ©ThinkStock

Des astronomes ont révélé la découverte d’un important cimetière de comètes. Situé dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter, il contiendrait des comètes « éteintes » depuis des millions d’années. Dans un article publié le 5 août dans le Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, les scientifiques expliquent que certains de ces astres, mélanges de glace et de poussière, pourraient revenir à la vie grâce au Soleil.

Les comètes Lazare pourraient se réveiller grâce au Soleil

Avant cette découverte, les astronomes estimaient que les comètes avaient deux lieux d’origine possibles : la Ceinture de Kuiper (au-delà de Neptune) et le Nuage d’Oort (au-delà de Pluton), tous deux très éloignés du Soleil.

> Lire aussi : Ison, la comète plus lumineuse que la Lune

Après dix années passées à observer une douzaine de comètes issues de la ceinture d’astéroïde située entre Mars et Jupiter (très proche du Soleil), ils se sont rendu compte que cette région du système solaire ne contenait pas seulement des restes d’objets célestes. Baptisées les « comètes Lazare » – en référence au personnage de la Bible ressuscité par Jésus -, certaines comètes de ce cimetière spatiale pourraient revivre.

« Nous avons constaté que certaines d’entre elles ne sont finalement pas des pierres mortes, mais des comètes dormantes qui peuvent encore revenir à la vie si l’énergie qu’elles reçoivent du Soleil augmente de quelques pourcents », explique le Pr Ignacio Ferrin (Université d’Antioquia en Colombie), qui a menée l’étude (AFP). Lorsqu’elles passent près de Jupiter, ces comètes subissent des perturbations qui modifient légèrement leur orbite. Ce changement peut suffire à réduire la distance qui les sépare du Soleil et ainsi les réveiller.

> Lire aussi : 2013, l’année des comètes et des astéroïdes

Plus d’un millions d’objets se trouveraient dans cette ceinture. Les voisines des comètes Lazare pourraient toutes, un jour, revenir à la vie.

© Ignacio Ferrin, Université d’Antioquia

> Ces illustrations montrent la ceinture d’astéroïdes à l’époque actuelle (image du haut) et dans le système solaire primitif (image du bas).
Au centre : le Soleil
En bas à gauche : Jupiter
Près du Soleil : quatre planètes telluriques (composées de roches et de métaux)

Damien Rigat