Découverte : une exoplanète bleue comme la Terre

Grâce au télescope Hubble, des astronomes sont parvenus à révéler la couleur réelle d’une exoplanète. Le corps céleste observé apparaît en bleu azur. On croirait presque un cliché de la Terre.

0
1619
HD 189733b se situe à plus de 60 années-lumière de notre planète. - crédit : M. Kornmesser - ESA - Hubble - HO ©DR

C’est une première. Des astronomes ont réussi à révéler la couleur d’une exoplanète, en utilisant le télescope spatial Hubble. Elle apparaît en bleu cobalt, un bleu ressemblant étrangement à celui de la Terre vue de l’espace.

Note – exoplanète : planète située en dehors du système solaire.

La couleur bleue de l’exoplanète proviendrait de son atmosphère

L’exoplanète, baptisée HD 189733b, a déjà été analysée par de nombreux télescopes. Mais c’est la première fois qu’on identifie la couleur d’une planète située en dehors du système solaire. Pour y parvenir, l’équipe menée par Frédéric Pont (Université d’Exeter, Ruyaume-Uni) a mesuré la quantité de lumière réfléchie par la surface de HD 189733b. (AFP)

D’où vient cette couleur bleue ? « Il est difficile de savoir exactement ce qui cause la couleur de l’atmosphère d’une planète, même pour les planètes du système solaire », précise Frédéric Pont. Selon les scientifiques, cette couleur pourrait provenir de l’atmosphère brumeuse du corps céleste, constituée d’hydrogène et de particules de silicate, qui produisent une lumière bleue.

HD 189733b, une planète de type « Jupiter chaud »

HD 189733b se situe dans la constellation du Petit renard, à plus de 60 années-lumière de notre planète. Sa masse est relativement proche de celle de Jupiter mais son orbite se situe très près de son étoile. Elle se situe dans la catégorie des « Jupiter chauds ».

> Lire aussi : Le télescope Kepler repère deux exoplanètes ressemblant à la Terre

L’exoplanète présente une atmosphère torride, avec une température de plus de 1 000 degrés Celsius, et des vents soufflant jusqu’à 7 000 km/heure, détaille dans un communiqué l’Agence spatiale européenne (ESA). Il y pleuvrait même du verre.

> Lire aussi : Hubble – 7 nouvelles galaxies découvertes !

Damien Rigat