Dépister le cancer du col de l’utérus avec… du vinaigre

D’après une étude menée en Inde, un test à base de vinaigre permettrait de dépister le cancer du col de l’utérus. Une technique simple et peu coûteuse qui permettrait de sauver, chaque année, des milliers de femmes dans les pays pauvres.

0
2249
Le test de dépistage à base de vinaigre pourrait sauver 22 000 vies en Inde chaque année, 73 000 dans d’autres pays pauvres. ©ThinkStock

Lors du congrès américain sur le cancer Asco 2013, des chercheurs indiens ont présenté hier une technique de dépistage du cancer du col de l’utérus à base de vinaigre. Ce procédé, simple et peu coûteux, permettrait de sauver des milliers de femmes, en particulier dans les pays pauvres.

Dépistage à base de vinaigre : le taux de mortalité réduit de 31 %

L’étude a été réalisée pendant 15 ans sur 150 000 femmes indiennes de 35 à 64 ans, ne présentant aucun antécédent de cancer du col utérin. Bilan : le nombre de décès dus à la maladie a pu être nettement réduit grâce au test de dépistage.

Pour parvenir à cette conclusion, deux groupes ont été constitués. Dans le premier, les femmes ont été soumises au test à base de vinaigre une fois tous les deux ans, dans le second, elles n’ont subi aucun test, la norme dans le pays. Dans les deux groupes, l’incidence de cancer utérin a été équivalente : 26,5 pour 100 000 dans le premier groupe, contre 26,7 pour 100 000 dans le second. Cependant, le taux de mortalité a pu être réduit de 31 % dans le premier groupe grâce au test de dépistage.

Cancer du col de l’utérus : le test pourrait sauver des milliers de vies

Selon les chercheurs à l’origine de cette étude, ce test pourrait sauver 22 000 vies en Inde chaque année, 73 000 dans d’autres pays pauvres, où le cancer du col de l’utérus fait partie des principales causes de mortalité chez les femmes.

Dans les pays pauvres, les femmes ont très peu accès, voire pas du tout, au test Pap (frottis cervico-vaginal), la technique classique pour détecter des changements pouvant se produire dans les cellules du col utérin.

> Lire aussi : Un soutien-gorge pour détecter les cancers du sein

Comment se présente le test à base de vinaigre ? Le dépistage se fait visuellement. Il suffit au médecin d’appliquer du vinaigre sur le col de l’utérus avec un coton-tige. Après une minute, il examine le col à l’aide d’une lampe halogène. Si les tissus deviennent blancs, cela signifie qu’ils sont précancéreux. Cette méthode ne nécessite que quelques semaines de formation.

« Nous espérons que les résultats de cette étude auront un important effet pour réduire le fardeau du cancer du col de l’utérus en Inde et dans le monde », a déclaré le Dr Surendra Srinivas Shastri, principal auteur de l’étude et professeur de cancérologie préventive au Tata Memorial Hospital à Bombay (AFP).

Il a précisé que son équipe travaillait avec les autorités de la santé des États et au niveau national en Inde « pour rendre cette technique de dépistage et l’éducation médicale accessibles à toutes les femmes dans le pays ».

Le cancer du col de l’utérus tue chaque année 275 000 femmes à travers le monde, dont 80 % dans les pays en développement. Détecté à temps, il peut pourtant être soigné efficacement.

> Lire aussi : L’échographie, meilleur outil de dépistage que la mammographie

Cécile David