Des animaux au tribunal!

Au moyen-âge, les animaux étaient jugés et condamnés comme des humains.

0
2848

Au Moyen Age, en France, des bêtes étaient jugées et condamnées. Avec une procédure et des châtiments semblables à ceux réservés aux hommes. L’animal accusé de délit ou de crime était emprisonné. Après l’enquête, le juge entendait les témoins et rendait sa sentence. Pour certains grands criminels, c’était la potence ou le bûcher. La première trace de procès remonte à 1226: un porc fut brûlé vif pour avoir dévoré un enfant. Outre des chats noirs accusés de sorcellerie, l’Eglise excommunia sauterelles, chenilles ou rats pour avoir dévasté des récoltes.

Solenne Durox