Des chercheurs créent une peau artificielle dotée de sensibilité

Des scientifiques de l’université d’Harvard ont réussi à concevoir une peau intelligente, capable de simuler la sensibilité aussi bien que celle d’un être humain.

0
1311
Sur le long terme, les chercheurs souhaitent appliquer le dispositif sur des prothèses à destination des humains. - Image d'illustration ©ThinkStock

Un procédé prometteur vient d’être présenté outre-Atlantique. Une équipe de chercheurs de l’université d’Harvard (États-Unis) a mis au point une peau électronique intelligente, dotée d’une sensibilité comparable à celle de l’être humain. Pensée pour les robots, elle permet de détecter la pression de la même manière que la peau présente sur les doigts humains.

« Tout mouvement mécanique pourra être traduit en signal électrique »

8 000 micro-capteurs de pression et de température ont été utilisés pour réaliser cette peau artificielle. Ces dispositifs à base de nano-fils d’oxyde de zinc servent habituellement à conduire le courant électrique dans les GPS. Les chercheurs les ont simplement intégrés sur des circuits imprimés souples, puis posés sur les doigts d’un robot.

Lire aussi : Une main artificielle encore mieux contrôlée par la pensée (VIDÉO)

À chaque fois qu’ils sont soumis à une contrainte, les capteurs envoient au robot un signal électrique, en fonction duquel la machine adapte sa force. « Tout mouvement mécanique, comme un mouvement de bras ou de doigts, pourra être traduit en signal électrique de commande », détaille dans un communiqué le Pr Zhong Lin Wang, principal auteur de l’étude. Les robots pourront ainsi mieux contrôler leur force et, par exemple, éviter de briser un objet lors de sa saisie.

Sur le long terme, les chercheurs souhaitent appliquer le dispositif sur des prothèses à destination des humains.

Lire aussi : Rex, l’homme bionique présenté à Londres (VIDÉO)

Damien Rigat