Des copies du bac ont failli partir en fumée

Le baccalauréat c'est terminé, maintenant c'est l'heure des vacances. Et pourtant des bacheliers de l'Isère ont bien failli devoir repasser une épreuve à cause d'un feu.

0
1837
Des copies du bac ont failli partir en fumée ©ThinkStock

Cette année, les épreuves du Baccalauréat ont pris fin le vendredi 22 juin. Soulagés, la plus part des bacheliers profitent actuellement d’un repos bien mérité après leurs efforts pour réussir les examens. Cependant, certains lycéens ont eu chaud, leurs copies ont bien failli partir en fumée. Si les pompiers n’étaient pas intervenus, ils auraient été condamnés à reprendre leurs manuels pour réviser et se préparer à repasser l’épreuve.

Ce mardi 3 juillet, une maison de La Tour-du-Pin, dans l’Isère, a pris feu. Le Dauphiné Libéré révèle que c’est aux alentours de 4h30 du matin que le chien de la famille a donné l’alerte. Sortie de son sommeil par les aboiements de l’animal, l’habitante, réalisant que sa maison est en train de prendre feu, a réveillé le reste de la maison.

Les bacheliers ne repasseront pas l’épreuve

Accompagnée de son conjoint, ses deux filles âgées de 14 et 8 ans et d’une de leur amie, la femme a évacué la demeure et prévenu les pompiers. Rapidement arrivés sur place, les sapeurs-pompiers de La Tour-du-Pin s’apprêtaient à éteindre le feu quand la mère de famille leur a confié une mission étonnante.

Enseignante à la retraite, l’habitante de cette maison avait, en fait, à sa charge la correction de copies du baccalauréat. Pour ne pas pénaliser les bacheliers et leur éviter de réviser de nouveau, elle a donc demandé aux pompiers s’ils pouvaient récupérer les copies. Ces dernières se trouvaient alors dans sa sacoche laissée dans une pièce de la maison lors de l’évacuation. Et les lycéens peuvent remercier ces pompiers qui ont rempli avec succès leur mission, leur évitant ainsi de repasser l’épreuve.

Et si les copies n’avaient pas été sauvées ?

Mais si les sapeurs-pompiers n’avaient pas réussi à sauver les copies du baccalauréat, les conséquences se seraient avérées bien embêtantes pour leur propriétaire. Pour être diplômé, les bacheliers doivent obtenir une note dans chaque matière. Ils auraient donc dû repasser l’épreuve puisque sans copie, il est impossible pour le jury d’attribuer un résultat au lycéen.

C’est ainsi que, cette année, des élèves de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ont été convoqués par le rectorat pour passer une nouvelle fois l’épreuve de philosophie. La correctrice agressée, s’était fait dérober les fameuses copies.

Maëla Priolet