Des cours de morale laïque dès la rentrée 2015

Un rapport remis au ministre de l’Education Vincent Peillon préconise l'enseignement de morale laïque dans les écoles françaises. Dès la rentrée 2015, les élèves auront donc au moins une heure de cours de morale par semaine.

0
1257
Les cours de morale laïque seront d'une heure par semaine en primaire et collège, et de 18 heures par an en lycée. ©ThinkStock

Dès juillet 2012, le ministre de l’éducation Vincent Peillon prêche pour le retour des cours de morale à l’école. En octobre, il demande à trois experts d’étudier la question. Après sept mois de réflexion, Alain Bergounioux, historien et inspecteur général de l’éducation nationale, Laurence Loeffel, professeur de philosophie de l’éducation à l’université de Lille 3 et Rémy Schwartz, conseiller d’Etat, lui ont remis leur rapport ce lundi 22 avril.

Morale laïque : une heure de cours hebdomadaire

Comme l’annonçait Vincent Peillon en septembre 2012, les cours de morale seront dispensés aux élèves du CP à la terminale à partir de la rentrée 2015. Il s’agira d’une heure par semaine en école primaire et au collège, et de 18 heures par an au lycée.

C’est maintenant au Conseil national des programmes de définir la mise en œuvre de cet enseignement, déclare le ministre de l’éducation au quotidien Le Monde. Dans le secondaire, il pourrait prendre la forme de travaux interdisciplinaires, et pour le primaire, de discussions en salle de classe. Pour les deux, il y aura bien une évaluation, peut-être sous la forme d’un contrôle continu pour le baccalauréat.

Un enseignement dédié, mais pas une discipline

Tous les professeurs seront formés, afin d’être capable de dépassionner les débats, qu’ils soient sur la religion, le big bang ou la sexualité. L’enseignement ne sera toutefois pas une discipline à part entière et ne fera pas l’objet d’un Capes ou d’une agrégation. La matière devra être le fruit d’une coopération entre plusieurs disciplines et ne sera pas la « chasse gardée » des historiens et des philosophes.

Pour Vincent Peillon, l’enseignement de la morale laïque est “un ensemble de connaissances et de réflexions sur les valeurs, les principes et les règles qui permettent, dans la République, de vivre ensemble selon notre idéal commun de liberté, d’égalité et de fraternité. Cela doit aussi être une mise en pratique de ces valeurs et de ces règles”.

Former le jugement moral

Dans le rapport intitulé “Pour un enseignement laïque de la morale”, le trio d’experts préconise un enseignement qui permette d’identifier des valeurs communes, de remobiliser le principe d’intérêt général et de former le jugement moral de la personne : “L’enseignement de la morale vise une appropriation libre et éclairée par les élèves des valeurs qui fondent la République et la démocratie”.

Bien que cette idée du ministre avait lancé la polémique l’été dernier, François Hollande avait rapidement déclaré son soutien au projet. Le prédécesseur de Vincent Peillon, Luc Chatel, l’avait accusé de paraphraser le maréchal Pétain en parlant de “redressement intellectuel et moral”. Pourtant, selon un sondage Ifop Dimanche Ouest France réalisé en septembre 2012, 91 % des Français seraient favorables à cet enseignement.

Charlotte Loisy