Des métaux toxiques dans les rouges à lèvres

Des chercheurs américains ont détecté la présence de métaux toxiques dans de nombreux rouges à lèvres et gloss de grandes marques. Certains composants seraient cancérigènes ou encore mauvais pour les poumons.

0
1613
Certains rouges à lèvres contiendraient de l'aluminium ou du chrome ©ThinkStock

Certains rouges à lèvres pourraient être dangereux pour la santé. Des chercheurs de l’Ecole de santé publique de Berkeley, qui ont testé 32 rouges et gloss généralement présentés dans les rayons cosmétiques, y ont trouvé de nombreux métaux comme :

– Du cadmium

– De l’aluminium

– Du manganèse

– Du chrome

Une découverte de mauvaise augure puisque l’on ingère une partie de ces métaux déposés sur nos lèvres et que certains sont mauvais pour les poumons (aluminium) ou cancérigène (chrome). Enfin, le manganèse aurait des effets toxiques sur le système nerveux.

S. Katharine Hammond, professeure en santé environnementale et principale auteure de l’étude précise que même si les quantités de métaux sont minimes, elles peuvent tout de même avoir des conséquences sur le long terme. Elle souhaite d’ailleurs une réaction rapide des autorités de régulation.

Quels autres composants trouve-t-on dans les rouges à lèvres ?

Cire d’abeille pour la pigmentation, huile de castor pour sa graisse et sa brillance… Autant d’éléments susceptibles de se retrouver dans vos bâtonnets rouges. Plus inquiétant ? Le Smithsonianmag.com assure que certains produits contiendraient du plomb.

Rouges à lèvres toxiques : pas de panique

Malgré cette étude alarmante, les chercheurs veulent rassurer les consommatrices. Inutile de jeter immédiatement vos tubes puisqu’en moyenne, on ingèrerait environ 24 milligrammes de produit par jour. Un chiffre qui grimpe à 87 milligrammes pour les femmes qui passent leur journée à retoucher leur maquillage.

Lire aussi : Les vernis à ongles sont-ils cancérigènes ?

Mathilde Bourge