Deux traitements « espoir » contre la tuberculose

A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, les chercheurs rappellent que deux traitements porteurs d'espoir ont été découverts ces dernières années.

0
3124
Près d'un million d'enfants de moins de 15 ans sont touchés par la tuberculose chaque année dans le monde. ©ThinkStock

Ce lundi 24 mars se déroule la journée mondiale de lutte contre la tuberculose. L’occasion de faire le point sur les traitements découverts ces dernières années et l’espoir qu’ils suscitent.

La lutte contre cette maladie semblait stagner depuis les années 60, période à laquelle a été lancée la Rifampicine. Mais deux molécules découvertes en moins d’un an sont aujourd’hui en attente de développement et déjà disponibles pour des formes sévères de tuberculose multi-résistante.

« C’est un espoir majeur pour certains patients, considérés comme incurables, une résistance tellement sévère qu’on n’avait plus de possibilité thérapeutique, explique le docteur Francis Varenne, coordinateur du groupe de travail sur la tuberculose à Médecins sans frontières (MSF). Reste maintenant à rendre ces médicaments disponibles pour les patients qui en ont besoin. »

Tuberculose : le traitement ne guérit qu’un malade sur deux

Selon ce même médecin, les deux nouvelles molécules, et éventuellement d’autres « qui ont montré leur efficacité clinique » même si elles n’ont pas été enregistrées spécifiquement pour la tuberculose, « ouvrent la porte au développement potentiel de nouveaux régimes thérapeutiques, de nouvelles associations thérapeutiques pour le traitement de la tuberculose, en particulier multi-résistante. » Donc, des traitements beaucoup plus courts et mieux tolérés. Aujourd’hui, le traitement dure deux ans, il est extrêmement mal toléré et ne peut guérir qu’un malade sur deux.

Selon une étude de la revue médicale The Lancet, près d’un million d’enfants de moins de 15 ans contracteraient la tuberculose chaque année dans le monde.

Lire aussi : Un test rapide pour détecter la tuberculose

Mathilde Bourge