Devant une clinique, une agence de mannequins recrutait des anorexiques

Les médecins d'une clinique contre les troubles de l'alimentation dévoilent une affaire scandaleuse. Des agences de mannequins venaient recruter des anorexiques devant leur établissement.

0
2143
©Fotolia

Il y a un mois, le magasin Ahlens (équivalent de nos Galeries Lafayette en Suède) présentait des mannequins aux formes réalistes en boutique. Un message d’espoir qui tourne court, dans le même pays, à cause de recruteurs peu scrupuleux.

Les médecins du Centre contre les troubles de l’alimentation de Stockholm racontent que des agences de mannequins tenteraient de recruter leurs patientes anorexiques durant leur hospitalisation. « C’est inadmissible, explique Anna-Maria af Sandeberg, médecin en chef du centre. Ces agents attendent devant la clinique et essaient d’engager nos jeunes patientes parce qu’elles sont maigres. C’est catastrophique, car cela donne un signal contraire à ces filles, qui ont besoin d’être soignées », et qui sont en danger de mort. Comme le rapportent les cliniciens, ces jeunes filles, âgées de 14-15 ans, ont un indice de masse corporel (IMC = le poids divisé par la taille²) de 14, voire moins. Un adulte « normal » devrait osciller entre 18,5 et 24,9.

Un harcèlement de la part des agences qui a poussé la clinique à « priver de sortie » leurs 1 700 patientes, qui doivent être encouragées à reprendre du poids et non rester telles qu’elles sont.

A croire que le décès d’Isabelle Caro, en 2010, a été vite oublié.

Maxime Quéma