Diabète : un soda par jour augmente les risques

La revue Diabetologia publie une étude reliant la consommation de soda au diabète de type 2. En boire un par jour augmenterait les risques de 18 %.

0
1248
Boire un soda par jour augmente de 18 % les risques de souffrir du diabète de type 2. ©ThinkStock

Le consortium InterAct a réalisé une étude sur les incidences de la consommation de soda sur le diabète chez les adultes européens. Publiée dans la revue Diabetologia, elle constate une augmentation des risques de 18 % chez les personnes buvant au moins un soda par jour. Les jus et nectars, eux, ne semblent pas nocifs.

Diabète : le soda comme facteur aggravant

Grâce aux informations communiquées par les centres hospitaliers, InterAct a comparé 11 684 patients répertoriés atteints de diabète de type 2 aux 15 374 autres participants. Des questions leur ont été posées sur leur régime alimentaire entre 1991 et 2007.

Les responsables de l’enquête ont été particulièrement attentifs à la consommation de boissons sucrées : jus, nectars, sodas… Ils ont ainsi découvert que les sodas entraînaient non seulement un gain de poids, mais aussi une augmentation des risques de diabète de 18 %.

Soda : les Européens aussi sont concernés

Menée auprès de 330 000 participants, l’étude s’est déroulée pendant 16 ans dans huit pays européens : l’Allemagne, le Danemark, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède.

La relation entre le soda et le diabète avait déjà été plus ou moins démontrée aux Etats-Unis. L’InterAct souhaite maintenant réaliser une étude sur le diabète à grande échelle.

Certains n’y voient pas la preuve des incidences de la consommation de soda sur le diabète, d’autres facteurs pouvant y être associés.

> Lire aussi : Diabète : les boissons light pointées du doigt par l’Inserm 

Le diabète de type 2 est aussi appelé « diabète insulinorésistant » et apparaît à l’âge adulte, souvent en cas de surpoids. Aucun traitement n’existe actuellement, bien que l’on soit parvenu récemment à guérir des chiens atteints de la maladie.

> Lire aussi : La bière rend heureux ! 

Charlotte Loisy