Diablo III : Blizzard mis en demeure

La société Blizzard, éditeur du jeu Diablo III, a été mise en demeure par l'UFC-Que choisir. L'association dénonce un cas non isolé quant aux problèmes de serveurs des jeux vidéos.

0
2115
Diablo III ©Sipa

La société Blizzard, éditeur du jeu Diablo III, a été mise en demeure en France suite à de multiples problèmes de connexion inhérents au jeu.

L’association de défense des consommateurs, UFC-Que choisir, a lancé un appel à témoin auprès des joueurs, afin d’évaluer leur satisfaction quant à l’opus tant attendu. En quatre jours, 1 500 personnes ont donné leurs impressions…qui ne sont souvent pas très bonnes.

Diablo III et les problèmes de serveur

Il a été difficile pour ces gamers de donner un avis objectif alors qu’ils n’avaient pas accès aux serveurs, qui étaient saturés. C’est d’ailleurs, dans 90 % des cas, cet aspect qui est pointé du doigt, ainsi que la qualité du jeu tant attendu qui paraît décevante.

L’UFC-Que choisir a donc ordonné à l’éditeur de résoudre les problèmes de connexion sous 15 jours, sous peine de se retrouver en porte-à-faux et contraint de dédommager les joueurs ayant eu des soucis de connexion, soit la quasi-totalité des gamers. « Il n’est pas acceptable que les consommateurs ne puissent pas jouer à un jeu payé entre 50 et 60 euros dans de bonnes conditions », a souligné l’association.

Pour la grosse société Blizzard, cette somme pourrait paraître dérisoire. L’éditeur a en effet écoulé 3,5 millions de jeu en une journée, ce qui prouve la réputation des jeux sortis. Cependant, si cette démarche aboutit, elle pourrait bien en inspirer d’autres et là débuterait les ennuis pour Blizzard, car l’UFC est loin d’évoquer un cas isolé. Les mesures de protection anti-copie (DRM) sont de plus en plus problématiques et obligent les joueurs à une connexion permanente et cela sans contrepartie financière.

L’UFC demande aujourd’hui à la DGCCRF de saisir le dossier et d’engager un travail sur la politique commerciale des éditeurs.

Mathilde Bourge