Dieudonné condamné à 20 000 € pour sa parodie antisémite d’Annie Cordy

Le tribunal correctionnel de Paris vient de condamner Dieudonné à 20 000 euros d’amende pour injure, diffamation et provocation à la haine. Mais qu’a-t-il encore fait pour en arriver là ?

0
3058

L’humoriste controversé Dieudonné a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris, mardi 27 novembre, à une amende de 20 000 euros pour « diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination ». En cause : une vidéo diffusée sur Internet dans laquelle Dieudonné transforme la chanson « Chaud cacao » d’Annie Cordy en « Shoah nanas », ainsi qu’une interview dans laquelle il affirme que les juifs sont « les plus gros escrocs » de la planète.

Dieudonné « ne fait plus rire personne »

Cindy Léoni, la présidente d’SOS Racisme, présente lors du délibéré, espère que cette condamnation calmera les « provocations » d’un Dieudonné « qui ne fait plus rire personne ». De son côté, l’avocat de l’humoriste, Jacques Verdier, a annoncé que son client fera appel de cette décision. Selon lui, la vidéo parodiant la chanson a été diffusée « à son insu » sur un site internet, ajoutant que lorsque Dieudonné a un coup médiatique à faire, « il le fait ». Le responsable du site en question a par ailleurs été condamné à 5 000 euros d’amende avec sursis.

Dieudonné avait récemment fait parler de lui pour sa dette aux Impôts, mais également parce que plusieurs maires (La Rochelle, Nice…) ont refusé la tenue de son spectacle dans leur ville… 

Thomas Levy