Don du sang : où sont les jeunes ?

La 10e Journée mondiale du don du sang se déroule aujourd'hui ! Pour l'occasion, l'Établissement français du sang lance un appel aux dons en direction des jeunes.

0
2032
Toute personne âgée de 18 à 70 ans, en bonne santé, peut donner son sang. ©ThinkStock

Pour cette 10e journée mondiale du don du sang, l’Établissement français du sang (EFS) lance un appel aux jeunes : et si vous deveniez donneur ? Les besoins en globules rouges ne cessent d’augmenter en France (plus 1 à 3 % par an depuis 2004) et ce, en raison du vieillissement de la population, mais également parce qu’on y traite de plus en plus de pathologies lourdes. Il est donc essentiel, pour l’EFS, de recruter de nouveaux donneurs.

Ce vendredi 14 juin, les camions de l’EFS ont prévu de s’installer sur les campus universitaires, ainsi qu’aux abords des lycées. Cette année, l’association est également particulièrement active sur les réseaux sociaux, notamment sur sa page Facebook. Bref, partout où se trouve du sang neuf… Si les jeunes sont particulièrement visés, c’est qu’une fois rentrés dans le réseau EFS, ils pourront y rester de longues années ! Et puis, qui d’autre que la jeune génération pour prendre le relais des donneurs de plus de 70 ans ?

Si tu es jeune et intéressé, voici quelques infos qui pourront t’être utile avant d’aller faire don de ton sang.

Qui peut donner son sang ?

Toute personne âgée de 18 à 70 ans, en bonne santé, et pesant plus de 50 kilos.

Mais attention, pour donner votre sang, il faudra attendre 2 semaines après la prise d’antibiotiques, 7 jours après des soins dentaires, 4 mois après un tatouage, un piercing, une endoscopie ou une intervention chirurgicale, et 4 mois également après un voyage dans une région touchée par le paludisme ou la maladie de Chagas.

Quelles sont les contre-indications au don du sang ?

Ne peuvent pas donner leur sang, les personnes atteintes de maladies cardio-vasculaires, insuffisance respiratoire, diabète traité par insuline ou autres maladies graves et/ou chroniques. Mais aussi, les femmes enceintes ou venant d’accoucher (moins de 6 mois), les personnes faisant de l’anémie et les homosexuels.

> Lire aussi : Don du sang : les homosexuels, toujours exclus 

Combien de fois peut-on donner son sang ?

Si vous remplissez les conditions, vous pourrez donner votre sang six fois par an si vous êtes un homme, quatre fois par an si vous êtes une femme. Le délai à respecter entre deux dons est d’au moins huit semaines. Actuellement, un donneur donne son sang en moyenne 1,2 fois par an. L’objectif de l’association est d’arriver à 2 dons par an.

Comment se déroule un don du sang ?

Présentez-vous au camion ou centre de récolte, en ayant pris soin de vous remplir l’estomac avant. Vous remplirez un questionnaire puis rencontrerez un médecin pour un entretien confidentiel. Celui-ci s’assurera que vous êtes bien apte à donner votre sang. Puis, on vous prélevera entre 400 et 500 ml de sang. Le recueil dure une dizaine de minutes. Avant de repartir, vous aurez le droit à une petite collation, essentielle si vous ne voulez pas vous tombez dans les pommes ! Il est d’ailleurs recommandé de se reposer dans les heures qui suivent le don.

Toujours pas convaincu ? Ce spot de l’EFS vous fera peut-être sauter le pas :

Thomas Levy