Drogue : en Allemagne, les jeunes délaissent le shit pour l’hortensia

Les jeunes Allemands cueillent des hortensias… pour les fumer. Les effets seraient les mêmes que ceux provoqués par la marijuana, les risques pour la santé très inquiétants.

0
5756
Selon le Pr Kurt Hostettmann, « les hortensias ont des effets hallucinogènes et euphorisants. Selon les doses, l’effet ressenti est proche de celui induit par le THC, une substance psychoactive du chanvre. » - Image d'illustration ©ThinkStock

Le printemps arrive, les fumeurs de joints se frottent les mains. En Bavière (sud-est de l’Allemagne), une nouvelle drogue a la cote : l’hortensia. La plante provoquerait les mêmes effets que le cannabis. Le plus, pour les accros : elle est gratuite. Le moins : elle représente un réel danger pour la santé.

Fumer l’hortensia, c’est tellement tendance, que les adeptes chipent les arbustes en masse dans certains jardins de Bavière, depuis une dizaine d’années. Les premiers consommateurs seraient les adolescents et les jeunes adultes, rapporte le quotidien allemand Die Welt. Le principe est simple : cueillir, retirer les feuilles et les pétales, sécher, rouler, fumer.

Hortensia : pourquoi les jeunes en raffolent ?

1. Parce que c’est gratuit.

2. Parce qu’on en trouve facilement.

3. Parce que les effets sont similaires à ceux de la marijuana.

« Les hortensias ont des effets hallucinogènes et euphorisants, explique au journal suisse Le Matin Kurt Hostettmann, professeur honoraire de pharmacologie aux universités de Lausanne et de Genève. Selon les doses, l’effet ressenti est proche de celui induit par le THC (tétrahydrocannabinol), une substance psychoactive du chanvre. »

Fumer de l’hortensia peut conduire à l’asphyxie

L’émergence de cette pratique inquiète les autorités sanitaires, d’autant plus qu’il leur est impossible d’empêcher les habitants d’en faire pousser chez eux, l’hortensia n’étant pas une drogue « officielle ». À Nuremberg, la vice-présidente de la chambre des médecins de Bavière, Heidemarie Lux, invite les jeunes à la plus grande prudence. « La chaîne respiratoire peut être bloquée, le système nerveux central détérioré (…) la consommation [d’hortensia] peut donc conduire à l’asphyxie et à la mort », prévient-elle.

Le Pr Hostettmann acquiesce : « Il est strictement déconseillé de fumer les parties aériennes séchées de cette plante ». À forte dose, certains composés de l’arbuste « se transforment en acide cyanhydrique, plus connu sous le nom de Zyklon B, qu’utilisaient les nazis dans les chambres à gaz. Conséquence : une mort rapide par étouffement ».

Parmi les effets secondaires identifiés par le spécialiste : des étourdissements, des problèmes respiratoires, des troubles intestinaux, une accélération du rythme cardiaque…

Lire aussi : Fumer du cannabis, adolescent, abîme le cerveau

Cécile David