Droits des salariés bloqués à l’étranger

Le nuage de cendres au-dessus de l’Europe a eu une conséquence inattendue: des milliers de salariés n’ont pas repris le travail à la date prévue.

0
1599
Droits des salariés bloqués à l'étranger

L’absence du salarié à son poste est, dans ce cas, imputable à un cas de force majeure. L’employeur ne peut donc en tirer prétexte pour le licencier. En cas de litige devant les prud’hommes, le licenciement serait jugé abusif. Mieux vaut, en pareil cas, avertir son patron, par tout moyen, le plus rapidement possible, en conservant la preuve de cet avis, ainsi que celle de l’impossibilité de rentrer en France (billets annulés, attestation du voyagiste, etc.). Ceux qui n’ont pu se présenter à leur travail verront leur fiche de paye amputée, au prorata, des jours d’absence.

Séjour remboursé sans pénalité

Le salaire est en effet la contrepartie du travail accompli et n’est pas dû en l’ absence du salarié, même s’il y a force majeure. Une solution amiable consiste à poser des jours de congés. Autre aspect, si un séjour est annulé, l’agence de voyages doit le rembourser, sans pénalité ni frais, et sans pouvoir invoquer le cas de force majeure.
En revanche, pour les vols secs, l’agence de voyages peut se replier derrière la force majeure. La compagnie aérienne doit alors proposer un remboursement ou un échange du billet.

Katy Le Moël et Didier Macarale