Ebola : plusieurs cas suspects signalés à Grenoble

D’après le Dauphiné Libéré, un homme serait actuellement hospitalisé car il aurait contracté Ebola. Si le virus est effectivement arrivé en France, y a-t-il un risque d’épidémie ?

0
745
Même si Ebola est effectivement arrivé en France, il ne faut pas s’inquiéter. ©ShutterStock

DERNIÈRE INFO – Les deux personnes hospitalisées à la Croix-Rousse, à Lyon, la semaine dernière n’ont finalement pas contracté le virus de l’Ebola. Le service de communication du CHU a confirmé cette information le mardi 16 juin.

Le virus Ebola serait-il finalement arrivé en France ? D’après un article du Dauphiné Libéré datant de ce lundi 15 juin, cela serait effectivement possible. Le quotidien explique qu’un jeune homme a été hospitalisé dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 juin au Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Grenoble car il présentait plusieurs symptômes de la maladie. Après avoir été identifié comme un cas de contamination probable, il a été transféré dans un service spécialisé à Lyon. Il faudra attendre quarante-huit heures pour savoir s’il s’agit bien du virus Ebola ou non.

À 2h30 du matin, le Samu aurait pris en charge à la gare de Grenoble un homme âgé d’une vingtaine d’années. À ce moment-là, il souffrait d’une forte fièvre et de vertiges. Le journal ajoute que cette personne aurait voyagé en Sierra Leone, l’un des trois pays africains touchés par l’épidémie. Par mesure de précaution, les policiers ont mis en place un périmètre de sécurité autour du malade.

Ebola : des risques d’épidémie en France ?

Le CHU de Grenoble a précisé dans la journée qu’un autre cas d’Ebola avait été jugé crédible le jeudi 11 juin puis transféré à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. Ce centre hospitalier fait partie des neufs établissements français qui peuvent prendre en charge les individus infectés par ce virus.

Il n’y aurait toutefois pas de raison de craindre une épidémie dans l’Hexagone. En effet, environ 675 personnes auraient été signalées comme cas de contamination probable puis transférées dans le service spécialisé de Lyon en l’espace de neuf mois. Mais aucun d’entre eux n’aurait contracté la maladie.

Quoi qu’il en soit, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, estime que la France saurait maîtriser les risques d’épidémies si un cas d’Ebola était confirmé.

Lire aussi :

Quel risque de voir Ebola arriver en France ?

Un traitement contre la grippe et… Ebola !

Yuna Boudré