Écoles de commerce : le sujet du concours Ecricome était déjà sur internet

Dans le cadre du concours Ecricome « Tremplin 2 », commun à cinq écoles de commerce, des milliers d’étudiants ont dû plancher sur un sujet… déjà disponible sur internet depuis janvier. Et ce, avec le corrigé.

0
1291
Le bug serait dû à un dysfonctionnement administratif, assure le directeur général du concours, François Bonvalet. - Image d'illustration ©ThinkStock

Le bug a dû en déstabiliser plus d’un. L’une des épreuves du concours Ecricome « Tremplin 2 » – commun à cinq écoles de commerce – était publiée sur internet, avec le corrigé, bien avant le jour J (samedi 20 avril). Selon le site Marsactu, l’analyse de texte était disponible depuis le mois de janvier dans les annales présentées sur le site officiel.

Le concours commun concerne les cinq écoles suivantes : Bordeaux Ecole de management, Reims Management School, Rouen Business School, Euromed Management (Marseille) et ICN Business School Nancy-Metz. Il permet aux étudiants titulaires d’un bac + 3 (minimum) d’entrer directement en deuxième année dans ces établissements.

Bug au concours Ecricome : « un dysfonctionnement administratif »

Le directeur général du concours, François Bonvalet, aurait été prévenu cinq à dix minutes après le début de l’épreuve. Interrogé par Masactu, il assure qu’ « il ne s’agit ni d’une fuite, ni d’une erreur dans l’énoncé, les deux terreurs des organisateurs de concours, mais d’un dysfonctionnement administratif, un cas inédit ».

Les candidats sont en colère…

À la sortie de l’épreuve, les candidats étaient remontés. « Payer un concours 400 euros en faisant cadeau du sujet et de sa correction ! Où est le concours et l’égalité des chances ?, lance une internaute. Quelqu’un qui a appris par cœur le sujet s’en sortirait mieux qu’un bosseur qui aurait travaillé grâce à des livres. Le concours Ecricome et ses écoles perdent toute leur crédibilité. »

« 400 euros pour ça. On n’est pas tous des descendants de Rockefeller vous savez ! Trouvez vite une solution ou remboursez nous », s’insurge un autre sur la page Faceook du concours, inondée des commentaires de candidats en colère, déçus ou inquiets.

> Une contre-page, « Scandale Ecricome », a été créée à la suite de l’incident.

… la direction d’Ecricome cherche une solution

« Tous vos messages sont transmis à la commission concours et vous en serez informé par email », rassure le community manager.

Dès le lendemain de l’épreuve, la direction du concours a envoyé un email d’excuses :

« (…) Même si tous les candidats avaient accès à ces annales et même si ce type d’épreuve ne permet pas de réciter un corrigé type, nous étudions actuellement les éventuelles décisions à prendre.

Nous vous prions bien entendu d’accepter nos très sincères excuses pour ce dysfonctionnement dont la cause a été identifiée. Nous vous assurons que la solution mise en place, sera celle qui minimisera les inconvénients pour vous et qui sera juridiquement appropriée. »

Damien Rigat