Elections européennes : comment ça marche ?

En France, les élections européennes auront lieu le 25 mai prochain. Les infos à savoir avant de voter.

0
1560
Les eurodéputés siègent au Parlement européen, à Strasbourg ©ThinkStock

Le 25 mai prochain, les citoyens des Etats membres de l’Union européenne devront élire leurs députés. Comment se déroulent le vote ? Quels sont les pouvoirs de ces parlementaires ? Réponses.

A quoi servent ces élections ?

Les élections se déroulent sur quatre jours (du 22 au 25 mai) dans les vingt-huit pays membres de l’Union européenne. En France, les citoyens devront se déplacer le dimanche 25 mai pour élire leurs représentants.

Le but de ces élections est de renouveler la composition du Parlement européen.

Quels rôles jouent les députés européens ?

En 2009, seuls 43 % des citoyens européens se sont déplacés pour les élections (40,6 % en France). Les députés européens disposent pourtant de trois pouvoirs clés :

Législatif : les parlementaires participent à l’adoption des lois européennes avec l’aide du Conseil de l’Union (organe composé des différents ministres des Etats membres).

Budgétaire : ils établissent, toujours avec le Conseil de l’Union, le budget annuel de l’Union européenne.

Contrôle : les députés peuvent intervenir dans la procédure de désignation du président de la Commission européenne et peuvent censurer cette dernière.

Elections européennes : quel est le mode de scrutin ?

Les députés européens sont élus au suffrage universel direct et à la proportionnelle. Mais chaque pays peut appliquer ses propres règles. La France, par exemple, est divisée en huit circonscriptions (sept en métropole et une d’Outre-mer) depuis 2003 (à l’époque, Jacques Chirac souhaitait rapprocher les électeurs de leurs eurodéputés). Ailleurs en Europe, la majorité des pays n’ont qu’une seule circonscription nationale.

Les sièges sont ensuite répartis en un seul tour entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés.

Pourquoi passer de 766 à 751 députés ?

Depuis 2009, 766 députés siégeaient au Parlement européen. Mais cette année, seulement 751 seront élus. En effet, douze pays perdront un siège (Grèce, Autriche, Irlande, Roumanie, Belgique, Portugal, République Tchèque, Hongrie, Bulgarie, Croatie, Lituanie et Lettonie), quand l’Allemagne en perdra trois. Ces changements sont en partie dus aux évolutions démographiques constatées au sein des Etats membres, mais surtout aux nouvelles règles établies depuis le Traité de Lisbonne, en 2009. Désormais, le Parlement ne pourra accueillir plus de 750 députés, auxquels s’ajoute le président du Parlement. De plus, chaque Etat ne peut avoir plus de 96 représentants (6 minimum).

Où siègent les eurodéputés ?

Les députés siègent au Parlement européenne, à Strasbourg, pour les sessions plénières qui ont lieu au moins une fois par mois.

Le reste du temps, les parlementaires siègent dans l’Espace Léopold à Bruxelles pour les sessions plénières additionnelles, et au sein de plusieurs commissions thématiques permanentes (Affaires étrangères, Pêche, Budget…).

Mathilde Bourge