Enfant : pourquoi opter pour la combinaison anti-UV ?

Les crèmes solaires sont indispensables pour s’exposer au soleil sans danger, cependant de nouveaux produits tels que les combinaisons anti-UV sont aussi efficaces.

0
7566
Enfant : pourquoi opter pour la combinaison anti-UV ? ©ThinkStock

Les départs en vacances approchent et beaucoup de familles vont se rendre au bord de la mer à cette occasion. Cependant, en France ou à l’étranger, la dangerosité des rayons du soleil n’est pas à prendre à la légère et chacun doit penser à se protéger, notamment les plus fragiles, les enfants. Pour profiter du soleil sans se mettre en danger, il y a les crèmes solaires, mais également les combinaisons anti-UV.

Les combinaisons anti-UV ont d’abord séduit les côtes australiennes, il y a de ça une dizaine d’années. En effet, dans ce coin du globe, le trou dans la couche d’ozone avait rendu les hommes plus sensibles aux rayons ultraviolets du soleil et le nombre de cancer de la peau avait dramatiquement augmenté.

La protection est celle d’un indice 50+

Les combinaisons offrent une protection à la fois des ultraviolets A et B contenus dans les rayons du soleil. La protection de ces combinaisons est équivalente à celles des crèmes solaires à l’indice 50+. Cet indice est obtenu grâce à « la qualité du tissage, ultra-serré, du lycra », explique Valérie Bernadat, créatrice de « Fedjoa ».

Cependant certains créateurs parient sur l’esthétique avant le pratique. « J’ai conçu des combinaisons, des shorts et des t-shirts de bain gais et différents pour que les gens achètent ces produits avant tout parce qu’ils leur plaisent car le discours trop prononcé ne fonctionne pas », souligne M. Buisse.

Le simple tee-shirt ne protège pas

Les combinaisons sont une excellente alternative pour s’assurer une protection continuelle des rayons nocifs du soleil. Alors qu’un simple tee-shirt blanc en coton n’a pas du tout les mêmes propriétés. « Un tee-shirt en coton blanc a un indice de protection contre les UVB de 4 seulement et proche de zéro lorsqu’il est mouillé », souligne Ludovic Rousseau, dermatologue sur le Bassin d’Arcachon.

En France, ce genre de combinaison est particulièrement plébiscité pour les enfants. Les crèmes sont souvent moins efficaces pour eux puisqu’ils passent leur temps dans l’eau de la mer et dans le sable. Pour arriver au même résultat que ces combinaison il faudrait « utiliser une crème d’indice égal, appliquée 20 minutes avant d’aller au soleil, en appliquer 2mg/cm² toutes les deux heures et après chaque bain », ajoute Ludovic Rousseau.

Enfin, il faudra tout de même appliquer de la crème solaire sur les zones non couvertes par la combinaison. Et entre 12h et 16h il vaut mieux éviter de s’exposer aux rayons du soleil.

Maëla Priolet