Épidémie de gastro : mais quand va-t-elle nous lâcher ?

La gastro-entérite fait son grand retour sur le territoire français. Le seuil épidémique a largement été dépassé.

0
3274
Les médecins ont vu affluer les patients atteints de diarrhée aiguë la semaine dernière (du 8 au 14 avril). ©ThinkStock

On pensait que la gastro-entérite nous laisserait tranquilles jusqu’à l’hiver prochain, il n’en est rien ! Selon le dernier bulletin du réseau de surveillance Sentinelles-InVs, une nouvelle épidémie, plus sérieuse que celle enregistrée cet hiver, sévit en France. Les médecins ont vu affluer les patients atteints de diarrhée aiguë la semaine dernière (du 8 au 14 avril).

Sur la totalité du territoire français, on a enregistré 235 cas pour 100 000 habitants. Un chiffre qui dépasse largement le seuil épidémique, fixé à 175 cas pour 100 000 habitants. Six régions ont été particulièrement touchées : le Nord-Pas-de-Calais (avec 724 cas pour 100 000 habitants !), le Limousin (372), l’Ile-de-France (319), la Haute-Normandie (255) et le Centre (187).

L’épidémie de gastro due à un virus mutant

En début d’année, une mini-épidémie, ayant duré quatre semaines et touché moins de 900 000 personnes, avait sévi dans l’Hexagone. La virulence de cette nouvelle vague, intervenant au début du printemps, s’expliquerait par la mutation du virus original de la gastro-entérite. Un nouveau virus donc, beaucoup plus contagieux que sa version précédente…

Les bons réflexes anti-gastro

Pour limiter les risques de contagion, il est important de bien se laver les mains après être allé aux toilettes, avant de préparer le repas ou de donner manger à un bébé. Mieux vaut également éviter de consommer des légumes crus, non lavés.

Thomas Levy