Épidémie de grippe : le plan Orsan, c’est quoi ?

Face à l'épidémie de grippe qui frappe actuellement la France, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, vient de mettre en place le plan Orsan. Que prévoit-il ? Pourquoi est-il nécessaire ? Focus.

0
2492
Le plan Orsan permet aux hôpitaux de repousser d'une semaine ou deux certaines opérations pour libérer des lits. ©ShutterStock

Le virus de la grippe envahit la France. Plus de deux millions de Français ont été contaminés depuis le début de l’hiver. Pour mieux contrer l’épidémie, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a déclenché hier soir, jeudi 19 février, le plan Orsan au niveau national. Cette mesure d’urgence vise à aider les hôpitaux, actuellement submergés en raison de l’afflux important de malades depuis plusieurs semaines.

Plan Orsan : repousser les opérations non urgentes pour libérer des lits

Depuis hier soir, les hôpitaux peuvent repousser d’une semaine ou deux certaines hospitalisations pour libérer des lits et les réserver aux situations les plus urgentes. Bien entendu, le décalage d’une opération n’est réalisé que s’il n’y a aucun risque pour le patient.

Ce plan exceptionnel permet aussi de « rappeler des personnels, de renforcer ponctuellement les équipes de santé dans les établissements en difficulté et d’ouvrir des lits supplémentaires », précise le ministère.

Épidémies de grippe : les urgences sont débordées

Les urgentistes et le Samu estiment que la « sur-saturation des services d’urgence est comparable à celle de l’été 2003 (canicule) » (France Inter). Ainsi, en ce moment, les urgences doivent gérer environ 6 000 passages toutes les semaines ; plus de 700 malades ont été admis en réanimation ; soixante-douze personnes sont décédées.

« Les hôpitaux sont dans un tel état de délabrement, qu’aujourd’hui, ils ne sont même plus capables de répondre à une épidémie de grippe qui somme toute est prévisible car elle revient tous les cinq ou six ans », s’indigne Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf), interrogé par BFMTV. Il pense que le plan Orsan est « indispensable » mais il regrette que « la France doive en arriver là ».

Lire aussi :

Épidémie de grippe : comment se protéger ?

Épidémies : Wikipédia est-il devin ?

Cécile David