États-Unis : un implant contre l’obésité

L'autorité américaine des médicaments (FDA) vient d'accepter la commercialisation d'un implant conçu pour lutter contre l'obésité. Baptisé le « Maestro Rechargeable System », l'appareil agit sur un nerf contrôlant l'appétit.

0
6283
Les effets de l'implant sur la perte de poids semblent être les mêmes que ceux constatés après la pose d'un anneau gastrique. - crédit photo : JPC-PROD ©ShutterStock

Un nouveau traitement contre l’obésité va prochainement voir le jour aux États-Unis. La Food and Drug Administration (FDA) – l’autorité américaine des médicaments – a donné cette semaine son feu vert à la mise en vente d’un implant qui agit sur un nerf contrôlant le sentiment de satiété.

Le Maestro Rechargeable System a été conçu par la société américaine EnteroMedics. Testé à plusieurs reprises sur des animaux et deux fois sur l’Homme, il a été élaboré pour les personnes d’au moins 18 ans dont l’indice de masse corporelle * (IMC) se situe entre 35 et 45 et présentant au moins une pathologie liée à leur surpoids, comme le diabète. Notons, par ailleurs, que l’implant s’adresse aux patients qui n’ont pas réussi à mincir durablement avec des régimes.

Obésité : l’implant serait aussi efficace que l’anneau gastrique

Relié à des électrodes implantées dans l’abdomen, l’appareil envoie de petites pulsions électriques au nerf pneumogastrique, qui participe au contrôle de l’appétit en indiquant au cerveau si l’estomac est rempli ou vide.

Cette stimulation électrique empêche la connexion entre le nerf, l’estomac et le cerveau mais les mécanismes spécifiques entraînant la perde de poids par le biais de l’appareil sont encore inconnus, indique la FDA.

Les résultats de l’étude portant sur l’implant sont parus en 2013 dans la revue Journal of Obesity. Aucun effet secondaire n’a été identifié lors de la première année d’implantation et les effets sur la perte de poids semblent être les mêmes que ceux constatés après la pose d’un anneau gastrique.

Traitement contre l’obésité : bientôt une pilule miracle ?

Le Maestro Rechargeable System n’est pas le seul traitement novateur dans ce domaine. En 2014, le laboratoire Salk Institute a mis au point une pilule permettant elle aussi d’influer sur le sentiment de satiété. Mais pour le moment, elle a seulement été expérimentée sur des souris.

Aux États-Unis, plus d’un tiers des adultes sont touchés par l’obésité (IMC supérieur à 30). En France, 15 % sont concernés. L’excès de poids augmente le risque de diabète mais aussi le développement de maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

* L’indice de masse corporelle (IMC) correspond au poids divisé par la taille au carré.

Lire aussi :

Un nouveau médicament anti-obésité arrive en France

Grossesse : manger devant la télévision multiplie le risque d’obésité infantile

Damien Rigat