Étude : prendre des photos nuit à votre mémoire !

D’après une étude américaine, prendre des photos pour se souvenir d’un moment ou d’un objet serait en réalité le meilleur moyen de ne pas s’en rappeler. La photo fait-elle perdre la mémoire ?

0
6800
Prendre des photos pour se souvenir d’un moment ou d’un objet serait en réalité le meilleur moyen de ne pas s’en rappeler ©ThinkStock

Et si laisser son appareil photo dans la poche était bénéfique pour votre mémoire ? C’est en tout cas ce que prouve une étude menée par des chercheurs de la Fairfield University (Etats-Unis) et relayée dans la revue Psychological Science. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont laissé un groupe de 28 étudiants se promener dans le Bellarmine Museum of Art. Chacun devait photographier 15 objets définis à l’avance, et en observer 15 autres sans les prendre en photo. Le lendemain, ces volontaires étaient confrontés à un test de mémoire et devaient répondre à des questions concernant les détails présents sur chaque objet.

« Les gens sortent leur appareil photo d’une manière presque irréfléchie »

Au final, les étudiants se souvenaient bien mieux des objets qu’ils avaient observé par rapport à ceux dont ils devaient prendre la photo. Il leur était même plus simple de restituer les détails. Effectuer la visite du musée dans la peau d’un photographe amateur les empêchait ainsi de faire fonctionner correctement leur mémoire. « Les gens sortent leur appareil photo d’une manière presque irréfléchie afin de capturer un instant, mais ils finissent par rater ce qui se passe devant eux », analyse Linda Henkel, une des chercheuses qui a mené l’étude.

Revoir ses photos permet de préserver la mémoire

Et forcément, avec le développement des appareils photos de qualité intégrés aux téléphones portables et la multiplication des réseaux de partage de photos (Instagram, Flickr mais aussi Facebook), nous sommes de plus en plus tentés par la prise d’un cliché immédiat plutôt que par l’analyse de ce que nous avons devant les yeux. Toujours d’après Linda Henkel, « lorsque les gens comptent sur la technologie pour préserver les souvenirs – compter sur l’appareil pour enregistrer l’événement et ne plus y prêter une grande attention soi-même – cela peut avoir un impact négatif sur leurs souvenirs des expériences ». Elle ne décourage cependant pas les touristes et photographes en herbe à prendre des photos, mais les encourage au contraire à « interagir » avec les photos, et non pas simplement les amasser sans jamais les consulter.

> Lire aussi : Écouter de la musique en dormant serait bon pour la mémoire

Adrien Guiset