Etudiants : le gouvernement lance une «banque de stages» sur internet

Pour faciliter l’insertion professionnelle des étudiants, le ministre de l’Enseignement supérieur Laurent Wauquiez a annoncé ce jeudi la mise en place sur internet de « mon stage en ligne », une plateforme regroupant pour l’instant cinq universités et permettant de trouver un stage parmi de nombreuses offres.

0
1816

Pas toujours évident de trouver un stage quand on est étudiant, surtout à l’université. En effet, les facs ne constituent pas vraiment le tremplin idéal pour l’insertion dans le monde professionnel. Le gouvernement espère cependant atténuer cette réputation négative par l’instauration d’une «banque de stages» sur internet en partenariat avec l’Office national d’information sur les enseignements et les professions (Onisep).

Permettre aux entreprises «de poster en une fois une offre de stage à plusieurs universités à la fois»

Baptisé mon stage en ligne, «ce site permet aux entreprises qui le souhaitent de poster en une fois une offre de stage à plusieurs universités à la fois, à une université de transmettre à d’autres une offre qui n’aurait pas trouvé preneur chez elle, aux étudiants d’avoir accès à des offres plus nombreuses» d’après les explications fournies hier par le ministre de l’Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez. Une initiative plutôt bien vue quand on sait que les offres de stages proposées par les universités sont maigres, les étudiants devant se débrouiller seuls pour trouver un employeur ou faire marcher le piston s’ils ont la chance d’avoir déjà un petit «réseau».

Objectif : arriver à 100 000 offres de stages

Cinq universités sont déjà partenaires de l’opération: Aix-Marseille, Saint-Etienne, Upec (université Paris-Est Créteil), Amiens et Montpellier (ce qui représente un total de 150 000 étudiants environ) et une dizaine devrait rapidement les rejoindre.

Objectif du portail digital en question : «pourvoir à terme au moins 100 000 offres de stages via ce site rien qu’avec les cinq universités pilotes» estime le ministre. Selon lui, c’est plutôt bien parti puisque 25 grandes entreprises se sont déjà manifestées pour recruter de jeunes talents le temps d’un stage (et plus si affinités) : Cap Gemini, Euro Disney, Crédit Agricole, ArcelorMittal…

Adrien Guiset