Euro 2012 : carton rouge pour les maillots officiels

Les maillots utilisés par les joueurs mais aussi ceux vendus au public contiennent des taux élevés de métaux lourds et de substances nocives. Ces dernières sont utilisées notamment pour que les maillots des joueurs de l’Euro aient des vertus anti-transpirantes. C'est ce qu'affirme un communiqué du Bureau européen des associations de consommateurs.

0
1690
Les maillots officiels de l'Euro 2012 remplis de produits toxiques ©ThinkStock

Le Bureau européen des associations de consommateurs pointe du doigt les matériaux utilisés pour la fabrication des maillots des joueurs de l’Euro 2012. Plomb, nickel et autres composants chimiques anti-odeurs divers sont autant de matières toxiques dangereuses utilisées.

90 euros pour un maillot officiel de l’Euro mais dangereux pour la santé

Le Bureau européen adopte un ton volontairement sec pour attirer l’attention sur la composition des maillots. Cela s’explique par le fait que les supporters paient leur maillot jusqu’à 90 euros. 90 euros pour posséder un maillot toxique cela semble cher payé.

L’organisation a testé neuf des maillots officiels qui seront portés par les joueurs lors de la compétition européenne. Ainsi le communiqué révèle que les maillots espagnol et allemand dépassent même la limite légale de plomb autorisé pour les enfants. De quoi nous faire frémir !

L’Espagne, l’Ukraine, l’Italie mais aussi la Russie et le France joueront avec un maillot contenant du plomb. Les autres pays ne sont pas en reste. Le Bureau européen des associations de consommateurs affirme que les Portugais et les Hollandais auront un maillot avec du nickel.

Le maillot de la Pologne interdit ?

Le maillot polonais risque d’être interdit à la vente car il contient un composé d’organo-étain. Ce dernier peut-être utilisé mais il existe une limite légale non respectée dans le cas de la Pologne.

L’Espagne et l’Italie ont utilisé du nonylphénol pour leurs maillots. Or, cette substance est interdite, notamment dans les eaux usées, car elle a un impact nocif sur l’envirronement. Le Bureau européen des associations de consommateurs trouve inadmissible que de telles substances puissent se retrouver dans ces maillots.

Les fans sont près à débourser 90 euros pour avoir le maillot de leur équipe. Ils sont en droit d’attendre un produit fiable et de qualité. Compte tenu la composition des maillots, ce n’est clairement pas le cas.

La législation européenne sur l’utilisation des produits chimiques ne semblent pas être adaptée que ce soit pour protéger les consommateurs ou l’environnement.
Il faudra attendre la prochaine révision du règlement REACH pour que la lutte contre les produits chimiques nocifs soient certainement plus efficace estime Monique Goyens, directrice générale du Bureau européen des associations de consommateurs.

Anne-Ségolène Brun