Expérience : cet homme a vécu un an sans internet

Le 30 avril 2012, à 23h59, Paul Miller a décroché. A l’époque, le jeune homme voulait se désintoxiquer d’internet, tout comme d’autres veulent arrêter de fumer. Un an plus tard, l’Américain raconte son expérience.

0
2710
Paul Miller ne s'est pas connecté à internet pendant un an, il raconte son expérience ©DR

« J’avais tort ». Tel est le constat de Paul Miller, un jeune Américain qui s’était lancé le défi, il y a un an, de vivre sans internet. Le 30 avril 2012, à 23h59, il décide de couper tout contact avec le virtuel, qui, selon lui, diminuait sa productivité et « corrompait son âme ».

D’après son récit, le défi avait plutôt bien commencé. Dès les premières semaines, Paul Miller se reprend en main : il perd plus de 6 kilos et sa concentration s’améliore au point de pouvoir lire des ouvrages tels que L’Odyssée d’Homère, chose impensable il y a encore un an. La vie sans emails, Facebook, Twitter et autres superficialités du genre semble lui convenir.

Internet n’est pas responsable de tous les vices

Mais plus le temps avance, plus Paul Miller déchante. « Au lieu de transformer mon ennui et mon manque de stimulation en apprentissage et en créativité, je me suis tourné vers la consommation passive et le repli social », raconte-t-il. Aujourd’hui, il le sait, il ne peut « pas blâmer internet, quelles que soient les circonstances, pour [ses] problèmes ».

Conclusion de l’expérience ? Le 1er mai 2013, Paul Miller est de retour. S’il a « survécu » à cette année sans internet, il souhaite mettre un terme à sa vie hors de la toile, prêt à prendre le risque de perdre à nouveau son temps sur le web et voir sa concentration diminuer. Qu’importe: « au moins je serai connecté ».

Mathilde Bourge