Facebook, encore meilleur que le sexe ?

Selon une étude américaine, il serait plus facile de se passer de sexe, d’alcool ou de cigarette, plutôt que de Facebook ou Twitter.

0
3099
Facebook et Twitter, plus addictifs que le sexe ou le tabac... ©ThinkStock

Certains seraient tellement devenus « accros » à Facebook ou Twitter qu’ils les feraient passer avant l’amour ! Des chercheurs de l’université de Chicago rapportent qu’il est plus difficile, pour l’homme moderne, de se passer des réseaux sociaux, que de sexe, d’alcool ou de cigarette.

Leur étude a été menée en Allemagne, auprès de 250 personnes âgées de 18 à 85 ans. Les cobayes devaient prévenir les scientifiques, à l’aide de leur smartphone, à chaque fois qu’ils leur prenaient l’envie de tweeter ou d’aller sur Facebook. Les autres tentations (faire l’amour, boire un verre d’alcool ou allumer une cigarette) devaient aussi être signalées.

Verdict : c’est à l’appel des réseaux sociaux que les participants ont eu le plus de mal à résister, certainement « parce qu’ils sont très largement accessibles et aussi parce que ça ne coûte pas beaucoup de s’engager dans ces activités », a expliqué Wilhem Hofmann, l’auteur principal de cette étude, au Los Angeles Times. « Il est d’autant plus difficile de s’en détourner qu’ils sont omniprésents et très disponibles », a-t-il ajouté.

Facebook, sexe… comment éviter la frustration ?

Certains ont trouvé la solution : succomber à toutes leurs envies… en même temps ! Près de 3 % des Australiens (dont 64 % d’hommes) auraient déjà consulté leur page Facebook « dans des moments intimes », révèle une récente étude australienne.

Autre suggestion : se procurer le gilet Like-a-hug, mis au point par des étudiants américains. À chaque fois que l’un de vos amis « like » l’une de vos publications sur Facebook, le vêtement se gonfle de l’intérieur pour vous donner l’impression de recevoir un câlin. Ainsi, plus de frustrations !

Thomas Levy