Facebook ferme le compte des Femen pour pornographie

La leader du mouvement féministe Femen a annoncé la fermeture de leur compte Facebook. Le réseau social estime la page pornographique et promouvant la prostitution.

0
2794
Les Femen ont été privées de compte Facebook pour pornographie. ©Sipa

Après avoir censuré la Journée du nu sur Facebook, c’est Femen que le réseau social interdit de like. La leader du mouvement féministe explique dans un communiqué que l’essentiel des comptes de Femen ont été fermés contre la volonté du groupe.

Facebook : une source d’informations pour les militantes Femen

Ce lundi, le compte principal a été bloqué puis ce fut le tour du compte français le jour suivant. Inna Shevchenko rappelle que cela touche environ 170 000 personnes : « Jusqu’à aujourd’hui, le réseau Femen était l’une des plus importantes communautés de femmes de Facebook et la principale source d’informations sur les activités du groupe ». Une grosse perte donc pour Femen.

Le prétexte évoqué par Facebook pour la fermeture des comptes Femen est « grotesque » selon Inna Shevchenko : « Ils nous accusent de propager la pornographie et de promouvoir la prostitution ».

Cela est la continuation logique de la guerre déclarée sur Internet contre Femen par certains groupes nazis d’Europe ou des fondamentalistes musulmans. « Zuckerberg ! Femen is not pornography ! » (Zuckerberg ! Femen n’est pas de la pornographie ! ), s’exclame-t-elle pour finir son communiqué. Elle appelle le directeur de Facebook à rétablir les comptes, ce qui a été fait dans l’après-midi.

Femen : porno ou politique ?

Sur la page française des Femen, on peut désormais lire : « Nos seins nus ne sont pas pornographiques mais politiques […] Nos corps ne sont pas obscènes, l’obscénité est dans vos yeux ! ».

Leurs opérations coups de poing torse nu dans le monde entier font beaucoup parler d’elles. En lutte contre toute atteinte à la démocratie et aux droits des femmes, elles sont intervenues aujourd’hui même à l’aéroport de Bruxelles pour accueillir le premier ministre tunisien en force. Elles se sont jetées sur sa voiture pour demander la libération des militantes emprisonnées en Tunisie.

VIDEO- Les Femen se jettent sur la voiture du premier ministre turc (Le Monde)


>Lire aussi : Quiz spécial 8 mars : Etes-vous calé en droit des femmes ?

Charlotte Loisy