Facebook joue avec le feu

Les utilisateurs Facebook ne manquent pas d’imagination pour inventer des jeux et des défis de plus en plus dangereux. Le dernier en date ? S’immoler par le feu, ce qui n'est pas sans conséquence.

0
1418
Au Kansas, médecins et pompiers s'inquiètent de ce phénomène et rappelle que s'immoler par le feu ne peut être un jeu. ©ShutterStock

On connaissait la « Neknomination », on connaissait « À l’eau ou un resto », voici venir #FireChallenge : le nouveau défi des utilisateurs Facebook. Pour se faire connaitre sur les réseaux sociaux et surprendre leurs amis, les jeunes internautes ont décidé de s’immoler par le feu.

« La mode n’est pas tout à fait nouvelle, mais elle semble avoir pris de l’ampleur la semaine dernière » après qu’un jeune homme de 15 ans ait été gravement blessé, relève le site américain Daily Dot. Sur Youtube, Vine ou encore Instagram, on aperçoit une abondance de vidéos de jeunes personnes qui s’enduisent de liquide inflammable avant de se mettre le feu sur une partie du corps avec un briquet.

Des conséquences importantes et permanentes

Si le phénomène ne semble pas avoir encore conquis l’Hexagone, aux Etats-Unis, ils sont nombreux à s’amuser de ce défi. Sur Twitter le hashtag #FireChallenge fait de nombreux adeptes et les messages tels que « Je reviens juste de l’hôpital, LOL », ou encore « J’ai mis le feu à ma main », sont de plus en plus nombreux.

Au Kansas, médecins et pompiers s’inquiètent de ce phénomène et rappellent que s’immoler par le feu ne peut être un jeu. « Ils s’enflamment les jambes et malheureusement, cela aboutit à des brûlures au troisième degré nécessitant une greffe de peau », explique le Dr Dhaval Bhavsar de l’université du Kansas, qui aurait déjà reçu plus d’une dizaine patients brûlés en une semaine. « Les gens n’ont pas conscience des conséquences. Cela va au-delà de la blague sur Youtube et cela laisse des séquelles qui peuvent être permanentes », rappellent les pompiers de la localité d’Overland Park (Kansas). On ne peut pas faire plus idiot et plus dangereux.

Voir la vidéo d’un #FireChallenge (attention les images peuvent choquer) :

 

Laurie Ferrère