Franprix lance l’arrondi à la caisse pour la bonne cause

Depuis mercredi, les clients de certains Franprix peuvent arrondir leur ticket de caisse à l'euro supérieur. Les centimes payés en plus seront reversés à des associations caritatives.

0
1844
Désormais, les clients de certains Franprix peuvent faire des micro dons en arrondissant leur ticket de caisse à l'euro supérieur ©ThinkStock

On pourrait appeler ça « l’opération pièces jaunes revisitée ». Depuis mercredi, dans quelques magasins Franprix, les clients peuvent décider d’arrondir leur ticket de caisse à l’euro supérieur pour la bonne cause. L’initiative, inaugurée le mercredi 18 septembre par Benoît Hamon, ministre délégué chargé de la Consommation, est né d’une coopération entre la chaîne de supermarchés et MicroDON, une entreprise sociale agréée solidaire. Les quelques centimes payés en plus par le client seront reversés à des associations telles que la Croix-Rouge ou le Secours populaire. Pierre-Emmanuel Grange, fondateur de la société, espère que d’ici la fin 2014, l’opération s’étendra à 500 magasins Franprix à travers la France et, pourquoi pas, à d’autres enseignes.

Pierre-Emmanuel Grange, fondateur de la société, s’est inspiré d’un concept venu tout droit du Mexique, appelé « el redondeo ». Là-bas, cette technique permet de récolter près de six millions d’euros chaque année. « L’initiative de l’entreprise sociale MicroDON est représentative de la créativité des PME de l’économie sociale et solidaire qui allient innovation et utilité sociale, tout en s’appliquant une gouvernance participative, une échelle des salaires réduite [de 1 à 5] et qui s’astreignent à une lucrativité limitée », a souligné Benoît Hamon lors de l’inauguration.

« Le marché français de la philanthropie est mâture: les besoins se multiplient, le nombre de donateurs stagne et les techniques habituelles de collecte sont de plus en plus coûteuses », a regretté MicroDON, qui mise désormais sur les dons greffés sur les transactions du quotidien. Grâce à cela, Pierre-Emmanuel Grange espère toucher notamment les jeunes, moins familiers du don que les plus de 50 ans.

Bientôt un arrondi sur les achats en ligne ?

MicroDON n’est pas une entreprise novice. Lancée en 2009, elle a également importé en France l’arrondi sur salaire, inspiré du « payroll giving », né en Angleterre il y a vingt-cinq ans. Ce système permet aux salariés qui le souhaitent de verser tous les mois des micro-dons prélevés sur leur net à payer. L’employeur, en s’associant à l’opération, double le montant du don. Et tout le monde y gagne puisque les généreux salariés bénéficient par la suite d’une réduction d’impôts de 66 %. « Mis en place au sein d’une vingtaine d’entreprises tel qu’ADP, Eutelsat, Soparind-Bongrain, la Française des Jeux ou encore Accenture, l’arrondi sur salaire concerne déjà plus de 20.000 salariés en France », souligne MicroDON.

Mais Pierre-Emmanuel Grange ne compte pas s’arrêter là. A court terme, il aimerait décliner le principe de l’arrondi sur le relevé bancaire et lors de vos achats en ligne.

Mathilde Bourge