Gangnam style crée des tensions entre la Corée du Sud et le Japon

Une simple chanson humoristique vient raviver les tensions entre la Corée du Sud et le Japon... Qui l'eut cru?

0
3277
Gangnam style, au coeur d'une polémique entre le Japon et la Corée du Sud ©DR

Le titre « Gangnam style » du chanteur Psy est à l’origine de nouvelles tensions entre le Japon et la Corée du Sud.

Le tube, classé en tête des charts en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, arrive à peine 30e au Japon sur iTunes. Si cette position suscite l’incompréhension du côté sud-coréen, il semblerait que les Nippons aient du mal à avouer le succès de Psy.

Selon quelques blogs de musique, le nombre « phénoménal » de vues du clip vidéo, soit 530 millions, serait dû à un « programme informatique de vision automatique ». Bref, pour les Japonais, « Gangnam style » n’est qu’une vaste blague à l’échelle mondiale.

Le Japon, jaloux ?

Ni une ni deux, la Corée du Sud contre-attaque. L’Institut de recherche sur la vague pop coréenne (si si, ça existe vraiment), créé en 2010 pour promouvoir la culture pop du pays dans le monde, dénonce une « théorie de la conspiration » sur une manipulation des vues sur l’internet.

Han Koo-Hyun, président de l’institut, surenchérit en affirmant que les déclarations nippones ne sont que de la « jalousie digne d’une cour d’école » et que les soupçons japonais « s’apparentaient à la mise en doute des résultats d’un record mondial lors d’un marathon olympique ».

La Corée du Sud, moqueuse?

Comme si ces échanges cordiaux ne suffisaient pas, Han Koo-Hyun ne compte décidément pas se laisser faire. Il enfonce donc le clou en se moquant ouvertement des goûts nippons en matière de clip, faisant allusion à la seule vidéo japonaise dans le chart de Youtube. Classée à la 29e place avec 237 millions de vues, on y voit une jeune fille verser des bonbons à la menthe dans du soda, provoquant une explosion de boisson.

C’est « le contenu le plus grotesque et le plus ridicule » du chart, estime le président de l’institut. Ceci est « l’exemple typique des préférences des Japonais en matière de vidéo », a-t-il conclu. Une polémique qui rappelle que les deux pays ont souvent des relations difficiles, depuis l’occupation japonaise de la péninsule coréenne, entre 1910 et 1945.

Et pour le fun, la vidéo de « Gangnam style » :

Mathilde Bourge