Genie : des plats préparés en capsules

Des ingénieurs israéliens ont mis en place une machine capable de transformer des dosettes d’ingrédients lyophilisés en plat cuisiné. Un robot baptisé - sobrement - Genie.

0
2577
Le robot Genie devrait être lancé sur le marché israélien d’ici deux mois, avant de s’étendre, l’espère-t-on, au reste du monde. ©DR

Et s’il ne suffisait que d’un bouton pour créer un repas ? Si l’homme est encore loin de se nourrir que d’une seule pilule, il pourrait le faire que d’une seule dosette. C’est en tout cas le projet d’Ayelet Carasso et Doron Marco, deux ingénieurs israéliens qui ont mis au point une machine capable de transformer des capsules d’ingrédients lyophilisés en plat cuisiné, le tout en une minute. Un tel projet parait surréaliste et directement inspiré de Star Treck, et pourtant.

Genie peut permettre de réduire les déchets

Selon les deux hommes, il suffirait de choisir une capsule et de la placer à l’intérieur de Genie, de son nom. Une sorte de robot décrit comme une machine à café de type Keurig, accompagné d’une application mobile qui permet de finaliser les instructions et la recette. Chaque capsule contient des ingrédients naturels, sans conservateurs. Des ingrédients secs, comme la farine ou le sucre peuvent être ajoutés au mélange. « Genie ajoute les liquides, les mélange, les cuit, à l’heure choisie, avec le mode nécessaire et selon vos goûts » assurent les ingénieurs.

En moins d’une minute sort d’une dosette un plat cuisiné, chaud et savoureux, qui peut aller du poulet accompagné de son riz au soufflet au chocolat. De quoi faire rêver et Ayelet Carasso et Doron Marco ne cachent pas leurs ambitions. Pour eux, Genie saura trouver sa place dans les maisons, les gymnases, les universités, les bureaux, etc. Les ingrédients déshydratés ont une durée de vie allant de un à deux ans et peut être, grâce à cette nouvelle portion, réduire les déchets puisque plus adaptée aux besoins alimentaires humain.

Une commercialisation d’ici deux mois

« Nous allons manger de la nourriture personnalisée, nous allons manger de manière rationnalisée, nous allons donc mieux manger » s’exclame Carasso. Selon lui, Genie pourrait même être adapté aux personnes ayant des besoins alimentaires particuliers.

Le robot Genie devrait être lancé sur le marché israélien d’ici deux mois, avant de s’étendre, l’espère-t-on, au reste du monde. S’ils n’ont pas la prétention de faire de Genie la nouvelle façon de manger, les ingénieurs souhaitent offrir une manière de manger « saine et nutritive » aux personnes des régions éloignées ou là où la nourriture est rare. L’équipe serait d’ailleurs en discussion avec l’armée d’Israël intéressée par ce robot Génie. A ne pas douter que les allergiques à la cuisine le seront également.

Lire aussi : Pollution portuaire : un poisson-robot pour la combattre
Lire aussi : Rubik’s Cube : un robot bat le record

Laurie Ferrère