GPA : quelques œuvres pour se forger une opinion

La gestation pour autrui (GPA) est souvent mal connue des Français. Les parents demandeurs sont-ils les parents génétiques ? Quel est l'impact sur l'éducation ? Afin de faire mûrir votre réflexion, voici une sélection de livres et de films sur le sujet.

0
1668
Dans « La Gestation pour autrui,l’improbable débat », Dominique et Sylvie Mennesson s'attardent sur les dessous d'un débat complexe. ©ShutterStock

Qu’est-ce que la gestation pour autrui (GPA) ? Comment les couples s’y prennent pour recourir à une mère porteuse ? Les enfants connaissent-ils leur génitrice ? Le méconnaissance de la GPA est l’une des raisons pour lesquels le débat stagne en France, et ailleurs. Afin de forger votre propre avis sur la question, nous vous proposons une sélection d’ouvrages et de films à propos de ce thème si sensible, des œuvres abordant le recours à une mère porteuse aussi bien sous un angle positif, que négatif. L’occasion de mieux saisir les enjeux qui se cachent derrière les discussions entre « pros » et « antis » mais aussi, et surtout, de mieux comprendre le quotidien de ces hommes et de ces femmes en mal d’enfant.

Les livres sur la GPA :

Interdits d’enfants, Sylvie et Dominique Mennesson, éditions Michalon, 252 pages (2008). Il s’agit du témoignage de Sylvie et Dominique, un couple de français ayant décidé de recourir à une mère porteuse après avoir découvert l’infertilité de Sylvie. Après trois ans d’attente naissent Isa et Léa. Le début d’un long combat. En France, Sylvie et Dominique se sont pas considérés comme les parents de deux petites filles.
> Cet ouvrage a été adapté à la télévision (France 2).

La Gestation pour autrui, de Jacques Milliez, édition Edilivre, 86 pages (2014). Gynécologue-obstétricien, Jacques Milliez aborde la GPA à travers la détresse des femmes sans utérus. Et si la transplantation d’utérus devenait une alternative à la gestation pour autrui ?

La gestation pour autrui, fiction et réalité, Muriel Fabre-Magnan, éditions Fayard, 128 pages (2013). Muriel Fabre-Magnan est professeur de droit à l’université de Paris 1. Elle s’interroge sur la légitimité de la gestation pour autrui en se focalisant sur sa mise en œuvre, essentiellement en droit américain. Une vision très critique du recours à une mère porteuse.

La Gestation pour autrui,l’improbable débat, Sylvie et Dominique Mennesson, éditions Michalon, 320 pages (2010). L’ouvrage aborde les différentes positions sur le sujet (pour et contre) et balaient de nombreuses idées reçues. Les Mennesson s’attardent sur les dessous d’un débat complexe, engagé depuis plus d’une vingtaine d’années en France mais pour l’instant sans issue.

Guide de survie à l’usage des couples infertiles, Audrey Malfione et Audrey Leblanc, éditions Jacob-Duvernet (2013). Audrey Malfione décrit la solitude des couples infertiles, de l’incompréhension des proches à la lourdeur des traitements médicaux, en passant par le moment douloureux du diagnostic. L’auteur ose jouer la carte de l’humour pour aborder le sujet sans tabou, le tout agrémenté des illustrations ludiques d’Audrey Leblanc.

Les films sur la GPA :

Naître père, de Delphine Lanson, 1h20 (2013). Ce documentaire retrace une partie du parcours mené par Jérôme et François, pacsés depuis une dizaine d’année. Delphine Lanson les a suivi aux États-Unis lors de leur rencontre avec Colleen – la femme qui a accepté de porter leurs jumeaux -, son mari et ses enfants. Petit à petit, on découvre les liens qui unissent les deux familles, des liens sincères qu’ils continuent de tisser encore aujourd’hui.

Mères porteuses, la légalisation en débat, de Charlotte Bienaimé et Marie-Ange Garrandeau (France culture, 2009). Dans ce documentaire, la réalisatrice Marie-Ange Garrandeau part à la rencontre de gestatrices françaises, des femmes qui ont fait le choix de venir en aide à des couples infertiles. Une aventure rythmées par les émotions et la crainte suscitée par les risques encourus (la GPA est interdite en France).

> Rendez-vous : première journée nationale de l’infertilité en présence de professionnels de santé. Forum d’informations et d’aide aux personnes infertiles. Le 23 mai 2014, de 9h à 17h, à l’Institut Pasteur, 25-28 Rue du Docteur Roux, 75015 Paris. Entrée gratuite. Contacts : contact@maia-asso.org ou 06-14-28-58-62.


« Naître père », bande-annonce :

Cécile David