Grammy Awards : le sacre d’Adele et l’hommage à Whitney Houston

La chanteuse Adele a raflé pas moins de six récompenses lors des 54e Grammy Awards qui se tenaient hier soir à Los Angeles. Sa voix somptueuse, ainsi que les hommages à la chanteuse Whitney Houston, disparue la veille, ont rendu la soirée riche en émotions.

0
1801

Adele ne sera pas repartie les mains vides des 54e Grammy Awards qui se tenaient hier soir à Los Angeles. Et c’est le moins qu’on puisse dire ! La chanteuse britannique a raflé pas moins de six récompenses : meilleur enregistrement de l’année, meilleur album (pour « 21 »), meilleur album pop, meilleure interprétation pop, meilleure chanson et meilleure vidéo courte. L’interprétation de son tube « Rolling In The Deep », avec une entrée a capella, a laissé l’assemblée… sans voix, provoquant même des larmes d’émotion chez la chanteuse Rihanna.

A 23 ans, Adele a déjà écoulé plus de 12 millions d’album à travers le monde. Très émue, elle a expliqué que ce disque lui avait été inspiré « par quelque chose de très normal, juste une relation amoureuse minable ». Adele peut donc remercier son ex…

Hommage à Whitney Houston : « Nous avons un décès dans la famille »

Autre moment fort de ces Grammy Awards : l’hommage rendu à la diva Whitney Houston, décédée la veille, à l’âge de 48 ans. « Nous avons un décès dans la famille (…) Pour moi, la seule chose à faire est de commencer par une prière pour Whitney Houston », a suggéré le présentateur de la soirée, le rappeur LL Cool J. La cérémonie a donc débuté par la lecture d’un texte dédié à la chanteuse, dans une atmosphère chargée en émotions. Plus tard dans la soirée, la chanteuse Jennifer Hudson a interprété l’un de ses titres phares « I will always love you », juste après la lecture de la liste des disparus de l’année. Whitney Houston, Amy Winehouse… le monde de la musique a perdu de grandes voix cette année.

Julie Toury