Grossesse : le tabagisme, même passif, nuit au bébé

Les bébés exposés in utero au tabagisme souffriraient de troubles du développement neurocomportemental et ce, que la mère soit fumeuse active ou passive.

0
1832
Attention, les bébés in utero souffrent du tabagisme, même passif ©ThinkStock

Des chercheurs espagnols du Behavior Evaluation and Measurement Research Center affirment, dans la revue Early Human Development, que l’inhalation de nicotine in utero aurait de graves répercussions pour le bébé et ce, que le tabagisme de la mère soit actif ou passif.

Des conclusions qui peuvent porter à conséquence, lorsqu’on sait qu’entre 11 et 30 % des futures mamans exposent leurs enfants au tabac avant même leur naissance.

Tabagisme passif : troubles du développement neurocomportemental

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont suivi 282 nourrissons. Parmi eux, 22 % subissaient le tabagisme de leur mère, et 6 % avaient été exposés au tabagisme passif. Au total, 28 % de ces bébés avaient été exposés à la nicotine alors qu’ils n’étaient pas encore nés.

Les scientifiques espagnols ont finalement constaté la chose suivante : « Les nouveau-nés exposés in utero à la nicotine, que ce soit de manière active ou passive, montrent des signes de troubles dans leur développement neurocomportemental. » En effet, ces bébés posséderaient des capacités sensorielles, motrices et physiologiques moins développées que les autres. Parfois, ils souffraient même de troubles de l’attention.

A bon entendeur…

Mathilde Bourge