Grossesse : manger devant la télévision multiplie le risque d’obésité infantile

D’après une récente étude américaine, les femmes enceintes mangeant trop souvent devant la télévision exposent davantage que les autres leur futur enfant au risque d’obésité infantile.

0
988
Manger devant la télévision, une habitude qui favorise l’obésité infantile. ©ShutterStock

Les futures mamans vont devoir éteindre le poste ! D’après une étude américaine, les femmes enceintes qui mangent devant la télévision ont après l’accouchement cinq fois plus de chances que les autres de nourrir leur enfant dans les mêmes conditions, c’est à dire face au petit écran. L’enquête établit également un lien de causalité entre cette habitude et l’obésité infantile.

Les résultats de cette étude ont été dévoilés le 6 mai dernier à l’occasion d’un congrès de pédiatrie à Vancouver, au Canada. Si l’on savait que s’alimenter régulièrement devant la télévision (souvent mal) n’était pas le meilleur moyen de garder la ligne, on sait désormais que les mauvaises habitudes peuvent commencer bien avant la naissance.

Pour parvenir à ces conclusions, 189 femmes ont été suivies pendant leur grossesse puis pendant trois ans après leur accouchement. Celles qui avaient pris le réflexe de manger régulièrement devant la télévision avaient tendance à le garder pour nourrir le nouveau-né.

Obésité infantile : attention aux habitudes prises pendant la grossesse

Cette étude s’inscrit dans la continuité des travaux s’intéressant aux causes de l’obésité infantile. Récemment, on apprenait que le poids pris pendant la grossesse (trop ou pas assez) pouvait avoir son importance sur la santé du futur enfant. Il apparaît clairement que le comportement et les habitudes alimentaires des femmes enceintes sont des facteurs déterminants.

Le Docteur Mary Jo Messito, auteur de l’étude, se veut malgré tout optimiste concernant les résultats : « Identifier les comportements maternels spécifiques et les caractéristiques associées au visionnage de la télévision par les enfants pendant les repas, va pouvoir aider les actions de prévention de l’obésité de la petite enfance ». Cela passera inévitablement par une alimentation saine et une limitation de l’exposition à la télévision au moins durant la petite enfance.

Lire aussi :

Les bébés mangent plus s’ils dorment peu

Obésité : ne jamais dire à une enfant qu’elle est trop ronde !

Adrien Guiset