Hausse historique du prix du timbre

La Poste a décidé d'augmenter de 7 % environ le prix du timbre au 1er janvier. La vignette rouge coûtera désormais 0,76 euros.

0
1150
Le prix du timbre vert passera ainsi de 0,61 à 0,68 euros, et celui du timbre rouge, de 0,66 à 0,76 euros. Crédit : Lisa-Lisa. ©ShutterStock

Sortez la monnaie, La Poste augmente le prix du timbre, au 1er janvier 2015 ! La petite vignette à coller en haut de ses enveloppes vous coûtera environ 7 % de plus qu’aujourd’hui. Une hausse historique, avec laquelle le groupe espère redresser ses comptes. Le prix du timbre vert passera ainsi de 0,61 à 0,68 euros, et celui du timbre rouge, de 0,66 à 0,76 euros. Le tarif de l’envoi des colis devrait lui grimper d’1 % environ.

Hausse du prix du timbre : l’impact sur les ménages

Pour Nicolas Routier, directeur général de la branche Services-Courrier-Colis de La Poste, l’effet sur le porte-monnaie des Français ne devrait pas tellement se faire ressentir. Sachant que le budget annuel des envois postaux s’élève à 46 euros par ménage, et « compte tenu de l’évolution des volumes et des tarifs, il va augmenter de moins de quatre euros », assure-t-il à l’AFP. Il minimise aussi la décision en comparant la situation de la France à celle de ses voisins européens. Le Royaume-Uni, le Danemark et les Pays-bas ont eux aussi fortement augmenté le prix de leurs timbres depuis 2011. Mais d’autres pays, comme l’Espagne, l’Allemagne ou la Belgique, sont parvenus à le faire baisser…

Une hausse du prix du timbre prévisible

Au mois de juillet, l’Autorité des télécoms (Arcep) avait délivré son feu vert à La Poste pour augmenter ses tarifs de 5,2 % par an pendant quatre ans. Compte-tenu des difficultés de l’entreprise, elle l’avait autorisée à utiliser, dès le 1er janvier 2015, 50 % de l’enveloppe globale prévue pour les quatre prochaines années. Cette proposition n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, puisque La Poste a ainsi utilisé environ 40 % du panier. « Ce qui veut dire aussi que cette hausse n’est pas destinée à être reproduite dans son ampleur », souligne N. Routier.

« Maintenir un haut niveau de qualité »

La Poste subit une baisse importante du nombre d’envois de plis depuis quelques années. « Là où nous étions encore à 18 milliards de plis en 2008, nous serons à 13 milliards en 2015 et tout indique que nous atteindrons 9 milliards dans six ans », précise le patron du courrier. Le groupe justifie donc cette augmentation inédite du prix du timbre par sa volonté de maintenir « un service universel très étendu », et « un haut niveau de qualité ». En espérant que cette hausse ne créé pas l’effet inverse en faisant encore plus fuir les clients… Ces derniers pourraient se tourner vers d’autres moyens de communication que le courrier postal, comme le mail, moins coûteux.

Lire aussi : Timbre-poste : où passe votre argent ?

Thomas Levy