Heure d’été : 5 conseils pour bien s’y préparer

Ce dimanche 29 mars, on passe à l'heure d'été. À deux heures du matin, il sera trois heures. Un changement parfois difficile à vivre. Pour éviter d'arriver fatigué au travail lundi matin, il suffit d'appliquer dès aujourd'hui quelques règles simples.

0
1122
Si vous n'avez pas encore commencé à vous préparer au changement d'heure, décalez votre réveil de vingt minutes ce vendredi avant de vous coucher. ©ShutterStock

L’heure d’été. Un moment redouté par les adeptes de la grasse matinée. Ce 29 mars, « on perd une heure », comme le dit l’expression. Ainsi, à deux heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche, il faudra avancer vos montres jusqu’à trois heures. Afin de préparer en douceur votre organisme à ce changement brutal, tentez de suivre les cinq conseils suivants.

Conseil n°1 : se préparer à l’heure d’été dès vendredi

Sachez que rien ne sert de se coucher très tôt dimanche soir pour être en forme lundi. En effet, le manque de sommeil n’a aucun rapport avec notre horloge biologique. L’idéal est donc de préparer son corps en amont quelques jours avant.

Si vous n’avez pas encore commencé la phase de préparation – l’idéal étant de s’y mettre une semaine avant -, décalez votre réveil de vingt minutes ce soir avant de vous coucher. Faites de même samedi, puis dimanche. Cela vous permettra de vous habituer petit à petit à la nouvelle heure. Vous aurez peut-être un peu de mal à vous réveiller lundi mais mardi ce sera déjà plus simple et mercredi encore un peu plus.

Attention, ce réglage progressif ne doit pas être calé sur votre heure de coucher mais sur celle de lever. Chaque jour, il faut ainsi essayer de sortir du lit vingt minutes plus tôt avant lundi. Progressivement, vous allez naturellement avoir envie de dormir plus vite.

Les spécialistes du sommeil recommandent, par ailleurs, de ne pas se lever trop tard le week-end du changement d’heure afin de ne pas perturber davantage votre organisme.

Conseil n°2 : faire un bain de lumière

La lumière a un impact sur notre horloge biologique. Une bonne exposition facilite sa régulation. N’hésitez pas à profiter du Soleil – s’il daigne se montrer – en vous promenant à la pause déjeuner ou après le travail. Si vous disposez d’une lampe spécifique, offrez-vous une petite séance de luminothérapie le matin ou dans l’après-midi. Normalement, vous devriez tomber dans les bras de Morphée sans problème.

Conseil n°3 : ne pas hésiter à faire du sport

Si vous faites partie des adeptes du jogging, bonne nouvelle ! Faire du sport libère de l’endorphine, la fameuse hormone du bonheur. Vous allez vous sentir bien et donc mieux vous endormir. Veillez, cependant, à ne pas vous dépenser trop tard le soir. En effet, lors d’une activité physique, la température du corps augmente. Il faut lui laisser le temps de redescendre pour trouver le sommeil sans difficulté.

Conseil n°4 : manger tôt et léger

Pour bien vous préparer au changement d’heure, chassez les pratiques nuisant à l’endormissement, comme dîner trop riche et tardivement. Pensez à manger au moins trois heures avant d’aller vous coucher en privilégiant les ingrédients légers et facile à digérer. Côté boissons, laissez de côté les sodas, le café, le vin et autres alcools.

Conseil n°5 : éviter smartphone, tablette, ordinateur et télé le soir

Différentes études ont mis en avant l’impact négatif des écrans sur le sommeil. Si s’exposer au Soleil est bénéfique, utiliser de manière excessive téléphone portable, tablette et ordinateur le soir ou regarder trop longtemps la télévision repousse l’endormissement.

Il est conseillé d’éteindre au moins une heure trente avant l’heure du coucher toutes ces sources de lumière artificielle qui perturbent la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Lire aussi :

Changement d’heure : des résultats pas aussi éco ni écolo…

Changement d’heure : comment les travailleurs de nuit s’organisent-ils ?

Cécile David