Hôpitaux publics : les dépassements d’honoraires pointés du doigt

Une enquête menée par le magazine 60 millions de consommateurs pour son numéro de mars dénonce les tarifs exorbitants pouvant être pratiqués par les praticiens libéraux des hôpitaux publics. Les dépassements d’honoraires peuvent excéder de 68 à 408% le tarif de la Sécurité sociale.

0
1583
Hôpitaux publics : les dépassements d’honoraires pointés du doigt ©ThinkStock

Dans son numéro de mars qui sort ce jeudi, le magazine 60 millions de consommateurs se penche sur « l’ampleur » du secteur libéral et ses tarifs au sein des hôpitaux publics. En effet, parmi les 45 000 praticiens du public, 4 542 exercent une activité privée dans l’hôpital et 1 824 relèvent du secteur 2, leur permettant ainsi de fixer en toute liberté leurs honoraires. L’enquête menée avec le soutien logistique de Santéclair, filiale commune à plusieurs complémentaires santé, a duré plus de un an et demi et s’est heurté à plusieurs obstacles auprès des agences régionales de santé, des hôpitaux et de l’assurance-maladie. Le mensuel consumériste révèle que les tarifs pratiqués par ces professionnels peuvent être incroyablement exorbitants : « Autorisés à exercer une activité libérale au sein même d’un hôpital public, certains chirurgiens en profitent pour pratiquer des tarifs indécents », note le magazine.

4 250 euros la pose d’une prothèse de hanche au lieu de 459,80 euros

En passant par ces praticiens libéraux, les patients gagnent du temps par rapport aux médecins du public et n’ont pas à patienter longtemps avant d’obtenir un rendez-vous ou une intervention. Ils devront en revanche payer celle-ci au prix fort. 60 millions de consommateurs cite des exemples de prix complètement démesurés : des spécialistes de l’hôpital Cochin à Paris peuvent facturer 4 250 euros la pose d’une prothèse de hanche alors que le tarif conventionné ne dépasse pas 459,80 euros. A l’Hôtel-Dieu à Paris, un médecin privé peut faire payer 1 490 euros une opération de la cataracte alors que le tarif remboursé par l’assurance maladie est de 271,70 euros.

Au final, les dépassements d’honoraires peuvent excéder de 68 à 408% le tarif de la Sécurité sociale, et encore ce n’est qu’une moyenne. Le magazine a découvert que ce dépassement pouvait parfois être de 1 000%.

Adrien Guiset