Hyperemesis gravidarum : de quoi souffre encore Kate Middleton ?

La princesse Kate Middleton, enceinte de son deuxième enfant, souffrirait de nouveau d'hyperemesis gravidarum. Que sait-on de cette maladie ?

0
2389
La princesse Kate Middleton souffrirait une nouvelle fois de vomissements violents. Crédit : Tim Rooke/REX ©Sipa

L’info vous est forcément parvenue ce début de semaine : Kate Middleton et le prince William vont avoir un second royal baby. Une grande nouvelle pour la population britannique qui attendait confirmation de la rumeur qui courait depuis plusieurs semaines. Un léger hic vient malheureusement entacher ce bonheur : la duchesse de Cambridge souffrirait encore une fois d’hyperemesis gravidarum, un mal qui l’avait conduite à l’hôpital lorsqu’elle attendait le petit George. Mais quels symptômes se cachent précisément derrière ce nom barbare ?

Hyperemesis gravidarum : les symptômes

En grec, hyper signifie « en excès », emesis « vomissements » et gravidas « grossesse ». Comprenez donc que Kate Middleton subit d’importants vomissements depuis le début de sa grossesse. Un désagrément dont se passerait bien une femme enceinte, et peut-être encore plus une princesse enceinte… Si les nausées et les vomissements sont des symptômes courants au cours du premier trimestre de la grossesse, ils deviennent anormalement fréquents et violents dans le cas de l’hyperemesis gravidarum, au point d’empêcher la patiente de réaliser ses activités quotidiennes.

Ces symptômes peuvent en entraîner d’autres : déshydratation, constipation, vertiges, hallucinations, fatigue, perte de poids, etc. Par conséquence, les futures mamans atteintes par cette maladie (moins de 3 %, heureusement !) s’inquiètent plus pour leur bébé à naître et sont plus sujettes à la dépression que les autres. D’où l’importance d’une prise en charge médicale.

Hyperemesis gravidarum : les remèdes

Kate Middleton, comme les autres femmes souffrant d’hyperemesis gravidarum, a certainement dû recevoir un traitement antiémétique pour diminuer la sensation de nausée et l’envie de vomir. Si ses vomissements lui font perdre trop de poids, elle sera certainement une nouvelle fois hospitalisée. Il arrive que ces patientes soient placées sous perfusion pour compenser la déshydratation et les carences entraînées aux vomissements. Espérons pour Kate que cette seconde grossesse ne la mène pas aussi loin…

Lire aussi : Les nausées matinales, signe de bonne santé pour le bébé

Julie Toury