« I have a dream » : le discours de Martin Luther King a 50 ans

Il y a cinquante ans, Martin Luther King prononçait son fameux discours « I have a dream ». Aujourd'hui, le président Barack Obama lui rendra hommage à Washington.

0
1265
Il y a cinquante ans Martin Luther King avait un rêve ©Sipa

Le 28 août 1963, Martin Luther King prononçait son célèbre discours « I have a dream », devant 250 000 personnes. Cinquante ans plus tard, les paroles du pasteur, qui souhaitait apaiser les relations entre les communautés, raisonnent toujours. Selon Barack Obama, ce texte est « peut-être l’un des cinq meilleurs discours dans l’histoire des Etats-Unis. Et les mots qu’il a prononcés à ce moment-là, alors que les enjeux étaient si élevés, et la façon dont il a saisi l’espoir et les rêves d’une génération toute entière, sont à mon avis sans égal. »

A 15 heures (heure locale), le premier président noir américain rendra hommage à Martin Luther King, assassiné en 1968 à l’âge de 39 ans. B. Obama a l’intention de « célébrer ce qui a été accompli par tous ces gens grâce auxquels nous sommes là aujourd’hui ». Pour l’occasion, il prononcera son discours face à l’esplanade du Mall, à l’endroit même où le pasteur avait fait part de son « rêve », à la veille de la promulgation des lois sur les droits civiques en 1964 et 1965.

Martin Luther King : le défenseur des droits des Afro-américains

Il y a un demi-siècle, une marche pacifique avait rassemblé des milliers de personnes dans la capitale américaine, pour réclamer l’égalité entre les noirs et les blancs et des emplois pour les Africains-Américains. A cette époque, le pays était très divisé et les résidents d’origine africaine subissaient constamment des discriminations en raison de leur couleur de peau. Ce jour-là, Martin Luther King a prononcé ce qui deviendra le plus célèbre de ses discours, « I have a dream » (« je fais un rêve »).

Pour « l’anecdote », le fameux texte, prononcé devant des centaines de milliers de personnes et qui a bénéficié d’une énorme couverture médiatique, n’est pas disponible sur Internet. En tout cas pas officiellement. En effet, le texte, protégé par un copyright, n’est hébergé sur aucun site de streaming légal.

Mathilde Bourge