Il avait parié sur la présence d’un OVNI aux JO, il réclame son gain

Un Gallois avait parié sur l'apparition d'un OVNI durant la cérémonie d'ouverture des JO. Suite aux vidéos postées sur le net filmant une curieux objet dans le ciel, le parieur réclame son gain.

0
4052

Kevin Coakley avait fait un pari quelque peu insolite ! A 1 000 contre 1, il avait misé sur l’apparition d’un OVNI durant la cérémonie des Jeux Olympiques de Londres. Au lendemain de l’évènement, des milliers d’internautes se sont mis à poster des vidéos de la cérémonie, en pointant du doigt un objet étrange dans le ciel, ressemblant fort à une soucoupe volante.

Le Gallois, qui avait parié une livre (1,26 euros) devrait donc toucher la somme de 1 000 livres (1 260 euros) pour cette victoire. Seul problème, les bookmakers n’attendent autre que l’avis de David Cameron, Premier ministre britannique, ou de Barack Obama, président des Etats-Unis, sur l’apparition de cet objet volant, ce qui n’a pas manqué d’énerver notre parieur :  « Je n’ai pas fait le pari avec Monsieur Cameron, Monsieur Obama, l’Air Force ou n’importe qui d’autre. Tout le monde voit la même chose que moi sur les vidéos, alors je ne comprends pas pourquoi ils ne paient pas ».

L’affaire devrait pourtant être réglée, étant donné que des chaînes d’information sérieuses, telles que Sky, BBC ou RTE avaient repris les vidéos diffusées sur la toile afin de les retransmettre à la télévision.

Un arbitre indépendant doit confirmer les résultats

Au vue de tant de preuves, Kevin Coakley s’est donc rendu dans l’agence locale de William Hill, le plus important bookmaker britannique, afin de toucher son gain. « Les employés semblaient montrer énormément de sympathie et d’engouement alors qu’ils regardaient les vidéos sur leur téléphones portables », a expliqué le Gallois. « Seulement, ils m’ont certifié que le siège de l’entreprise ne leur avait pas donné la permission de me payer. Pour moi, ce n’est pas une question d’argent. Il s’agit simplement de justice. Si William Hill a été capable de prendre le pari, alors il devrait être capable de payer les gains ». 

Mais le porte-parole de l’agence se défend, expliquant que « les conditions de paiement des paris que nous prenons précisent qu’un arbitre indépendant doit confirmer les résultats avant que le parieur ne soit payé ». Concernant le pari de K. Coakley, « dans le cas d’une vision extraterrestre, la confirmation doit provenir du Premier Ministre britannique ou du Président américain, qui confirmeront que leurs forces aériennes respectives ont observé et enregistré la présence d’un objet extraterrestre dans le ciel ».

Pas sûr pour autant que B. Obama et D. Cameron, pris de compassion pour cet homme, confirment une telle apparition.

Si les deux hommes sont restés jusqu’à présent silencieux, la marque Goodyear a, de son côté, affirmé que cet objet n’était autre que son dirigeable servant à filmer les évènements des JO vus du ciel pour NBC.

 

A lire aussi: Les extra-terrestres se sont invités à la cérémonie des JO

Mathilde Bourge