Il demande à Siri où cacher le corps de sa victime

Un jeune homme, qui venait de tuer son colocataire, a demandé à Siri, la « voix » de son iPhone, où cacher le corps. La conversation, enregistrée dans la base de données du smartphone, est devenue une preuve pour la Justice.

0
1689
L'iPhone enregistre des données qui peuvent servir de preuves lors d'un procès. ©ShutterStock

On aurait pu croire à un canular avant que l’information ne soit reprise dans le très sérieux journal américain Time. Mardi 12 août, le tribunal de Gainesville, en Floride, s’est penché sur le cas d’un meurtrier, trahi par Siri, la « voix » de son iPhone. Pedro Bravo, qui venait de tuer son colocataire, a demandé à son smartphone « où cacher le corps ». Il fallait y penser ! Mais la suite de l’histoire est encore plus intéressante… Siri, programmé pour répondre parfois de manière très « lol » aux questions qu’on lui pose, lui a demandé de préciser : « Quel type d’endroit recherchez-vous ? Des marais ? Des réservoirs ? Des fonderies de métaux ? Des décharges ? ». La commande vocale d’Apple dépasserait un peu les bornes de l’humour… mais là n’est pas le sujet.

L’iPhone, ce mouchard

Cette conversation avec Siri, retrouvée par les enquêteurs en fouillant dans le téléphone de Pedro Bravo à la recherches d’indice, est devenue une preuve. Car elle date du 20 septembre 2012, jour où les deux hommes ont été vus ensemble pour la dernière fois, dans une rue de Gainesville. L’analyse du téléphone a également permis de constater que Pedro Bravo avait utilisé l’option « lampe torche » à neuf reprises cette nuit-là, pendant quarante-huit minutes au total. Ce qui laisse penser qu’il a dû chercher un endroit pour dissimuler le cadavre en s’éclairant avec son smartphone. La géolocalisation a enfin indiqué des déplacements que le jeune homme avait cachés à la police lors de son audition. L’iPhone, dont Pedro Bravo pensait se servir pour l’aider à camoufler son meurtre, s’est finalement retourné contre lui. 

Lire aussi :
« Siri, ai-je la maladie de Parkinson ? »
IPhone 4S : pour Siri, il n’y a pas de meilleur smartphone que lui 

Thomas Levy